Actualités de la collectivité
Le Président Gibbs clarifie la situation de la SEMSAMAR
2018-12-06
Le Président Gibbs clarifie la situation de la SEMSAMAR
«Depuis quelques jours, le déferlement médiatique autour de la Semsamar et les nombreuses contre-vérités publiées ça et là m’amènent à faire une mise au point en toute transparence pour que la population saint-martinoise bénéficie de la véritable information et comprenne les enjeux qui se présentent à nous aujourd’hui, s’agissant de l’avenir de notre société d’économie mixte.

Tout d’abord, nous opposons avec mon équipe les arguments fallacieux de démantèlement à celui du renforcement de la direction générale de la société. Il s’agit pour nous de deux sujets distincts. Faire un lien supposé entre la proposition de nommer un président directeur général à la tête de la Semsamar et un possible démantèlement est un argument infondé porté sur la scène médiatique pour créer la confusion.

Je rappelle que la Semsamar a été créée en 1985 à Saint-Martin, c’est une société qui fait partie de la vie des Saint-Martinois, de notre patrimoine, et qui fait la fierté du territoire. Avec fermeté, j’affirme qu’il n’est absolument pas question de démanteler l’actionnariat de cette structure pour le céder à un quelconque organisme. Que ceux qui avancent de tels arguments viennent le prouver!

Par contre, face aux enjeux de la reconstruction, face aux difficultés des administrateurs à imposer leurs idées au sein de la structure, il nous paraît pertinent - et les statuts actuels le permettent - de donner au Président du Conseil d’administration la possibilité d’intégrer la direction générale. Cette proposition vient appuyer la décision prise lors du dernier Conseil d’administration de nommer un cabinet d’experts dont le rôle sera d’assister et de conseiller les élus dans leurs missions.

La Semsamar doit jouer un rôle clé dans la reconstruction de Saint-Martin, et dans un objectif d’efficacité, il nous paraît essentiel que le futur PDG travaille aux côtés de la direction générale. La Semsamar a des activités multiples sur plusieurs territoires et une forte expérience à Saint-Martin, elle est un atout pour répondre aux attentes de notre population.

Ce retour aux sources vers une gouvernance saint-martinoise est une décision politique forte que nous assumons pleinement et qui est prise dans l’intérêt de nos concitoyens. La réorganisation de la gouvernance n’est pas une nouveauté, nous l’avions évoqué dans notre programme électoral dès 2016, Irma a juste accéléré le processus.

Parmi les attaques injustifiées, je note que le conseiller territorial d’opposition monsieur Louis Mussington parle de «deal avec l’Elysée» et se permet de m’accuser de mensonge. Je rappelle ici que l’Etat est un partenaire. Nous travaillons en étroite collaboration avec ses services en faveur de la reconstruction de Saint-Martin. Les multiples échanges dans le cadre des protocoles de reconstruction confirment les discussions et débats que nous avons parfois avec l’Etat sur tous les sujets, y compris celui de la Semsamar. La presse s’en est suffisamment fait l’écho pour me donner toute légitimité dans mon propos. Ce sont donc des relations franches et la COM fait régulièrement valoir son point de vue.

Monsieur Mussington a peut-être l’habitude de «faire des deals» avec ses amis politiques, mais jusqu’à preuve du contraire, cela n’a jamais été notre façon de faire. Quant au mensonge supposé, je ne vois pas de quoi il parle. Je n’ai jamais pris personne en traitre, ma méthode est justement la franchise et la transparence.

Nous avons pris acte de la motion votée par notre co-actionnaire, la Région Guadeloupe; cependant nous la jugeons hors sujet. Je suis en effet surpris de constater qu’avant même que nous ayons présenté au Conseil territorial la délibération proposant la mise en place d’un Président Directeur Général au sein de la Semsamar, la Région puisse anticiper en évoquant l’éviction de la directrice générale. Je m’interroge sur l’opportunité de la Région de faire un tel raccourci en parlant d’un sujet qui n’est pas à l’ordre du jour de notre conseil de jeudi 13 décembre. Rappelons que cette décision relèverait de l’entière responsabilité du Conseil d’administration et de ses membres, non pas de la Collectivité.

Quant aux castings imaginaires et aux supputations fantaisistes de certains médias, ils sont balayés par ce qui guide notre action: une gouvernance réorganisée et la mise en œuvre de projets avec un fort ancrage local pour que Saint-Martin ne soit plus une simple boîte postale mais redevienne le centre des préoccupations tout en portant le même intérêt aux projets de développement sur les autres territoires, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane. Je suis sûr que nos partenaires peuvent comprendre cette attente forte des Saint-Martinois et plus encore depuis le passage d’Irma. Car c’est un fait, l’ingénierie de la Sem n’est plus aussi présente à Saint-Martin pour développer des projets: 4 chargés d’opération dans les années 2000, un seul aujourd’hui.

Les Saint-Martinois l’ont constaté et ils appellent depuis longtemps au changement. Pour la première fois, une majorité d’élus a le courage de proposer ce changement. En réalité, ce qui est dit dans cette délibération, c’est que nous souhaitons donner à un élu de Saint-Martin l’opportunité de remplir un rôle exécutif. Notre décision de faire évoluer la gouvernance de notre société d’économie mixte sera donc maintenue car elle va dans le bon sens.

Nous considérons d’ailleurs que l’avis de tous nos co-actionnaires est important, certains nous ont fait part de leurs inquiétudes. Quant aux financeurs, la gouvernance de la Semsamar doit pouvoir retrouver leur confiance. La réorganisation de la gouvernance se fera dans la concertation et la collégialité entre les membres du Conseil d’administration, en temps et en heure.

Pour l’heure, nous assumons nos responsabilités en proposant de poser les bases de cette nouvelle gouvernance dans l’intérêt de la Semsamar, de la Collectivité de Saint-Martin qui est actionnaire majoritaire et de ses co-actionnaires.».



Daniel Gibbs

Président du Conseil territorial de Saint-Martin

**************************************************

VERSION EN ANGLAIS

President Gibbs clarifies the situation about the SEMSAMAR

"For the last few days, the surge of media around the Semsamar and the many untruths published here and there have brought me to clarify in complete transparency the situation in order for the population of Saint-Martin to have the correct information and to understand the stakes presented to us today, regarding the future of our Mixed Economy Company.

First of all, my team and I oppose the misleading arguments that speak of dismantling to that of strengthening the general direction of the company. These are two very distinct topics for us. To assume a link between the proposal of appointing a CEO at the head of the Semsamar and a possible dismantling is an unfounded argument put on the media scene to create confusion.

I wish to remind that the Semsamar was created in 1985 in Saint-Martin. It is a company that is part of the Saint-Martiners’ life, of our heritage and has been the pride of our territory. I affirm that there is absolutely no question of dismantling the shareholding of this structure to give it to any random organization. To those who advance such arguments I ask them to come prove them!

On the other hand, faced with the challenges of the reconstruction of the territory, faced with the difficulties of the administrators to impose their ideas within the structure, it seems to us relevant - and the current statuses allow it - to give to the President of the Board of Directors the possibility of integrating the General Management. This proposal supports the decision taken at the last Board of Directors to appoint a firm of experts whose role will be to assist and advise the elected officials in their missions.

The Semsamar must play a key role in the reconstruction of Saint-Martin and for the sake of efficiency, it seems essential to us that the future CEO works alongside the General Management. The Semsamar has multiple activities in several territories and has a solid experience in Saint-Martin. It is an asset necessary to meet our population’s expectations.

Returning the governance to Saint-Martin is a strong political decision that we fully assume which has been taken in the best interest of our fellow citizens. The reorganization of the governance is not a new idea as we had mentioned it in 2016 in our electoral program, Irma just accelerated the process.

Among the unjustified attacks, I note that the Territorial Councilor Mr. Louis Mussington talks about "a deal made with the Elysée" and allows himself to accuse me of lies. May I remind that in this situation the French State is a partner. We are working closely with the State services for the reconstruction of Saint Martin. Within the framework of the reconstruction protocols, the Collectivité has had multiple exchanges and discussions with the State on various subjects, the Semsamar’s situation being one of them. The press has sufficiently related these exchanges to give legitimacy to my remarks. Therefore, the Collectivité’s relations with the State are frank and we have the opportunity to make our views known.

Mr. Mussington may be used to "making deals" with his political friends but until proven otherwise, this has never been our way of doing things. As for the supposed lie, I do not see what he's talking about. My method is precisely frankness and transparency.

We took note of the motion voted by our co-shareholder, the Region of Guadeloupe; however, we judge it irrelevant. I am indeed surprised to see that even before we have presented to the Territorial Council the deliberation proposing the establishment of a Chief Executive Officer within the Semsamar, the Region can anticipate the eviction of the current Director General. I question the opportunity taken by the Region of Guadeloupe by making conclusions on a subject that is not even on the agenda of our upcoming Council meeting on Thursday, December 13th. Should the Director General be evicted, note that it would be the sole responsibility of the Board of Directors and its members to make that decision and not of the Collectivité’s.

As for the imaginary castings and fanciful suppositions of certain medias, they are brushed away by what guides our action: a reorganized governance and the implementation of projects with a strong local anchorage so that Saint-Martin is no longer just a simple post office box. It must regain its place at the center of the concerns while maintaining the same interests given to the projects of the other territories, Guadeloupe, Martinique and French Guyana. I am convinced that our partners can understand this strong expectation from the Saint-Martiners and even more since the passage of Irma. Because it is a fact, the engineering of the Sem is not as present in Saint-Martin as it was before. In the early 2000s there were four Operation Managers whereas today there is only one.

The Saint-Martiners have seen it and they have long called for change. For the first time, a majority of elected officials have the courage to propose this change. In fact, what is said in this deliberation is that we want to give an elected member of Saint Martin the opportunity to fulfill an executive role.

Our decision to change the governance of our Mixed Economy Company will therefore be maintained. We consider that the opinion of all our co-shareholders is important, some have expressed their concerns. As for the financers, the governance of the Semsamar must be able to regain their trust. I wish for the reorganization of the governance to be done in consultation and collegiality among the members of the Board of Directors in due time.

For the time being, we are assuming our responsibilities by proposing to lay the foundations for this new governance in the interest of the Semsamar, the Collectivité of Saint-Martin, which is the majority shareholder, and its co-shareholders. "



Daniel Gibbs

Président du Conseil territorial de Saint-Martin


Félicitations aux nouveaux bacheliers!
Félicitations aux nouveaux bacheliers! - 2017-07-05
Le président Daniel Gibbs félicite les bacheliers 2017 et salue leur investissement tout au long de l'année scolaire et lors de l'examen pour décrocher le précieux sésame. Le bac en poche, les nouveaux bacheliers vont pouvoir poursuivre leurs études secondaires, pour se réaliser et mieux revenir servir leur île. Le Président adresse tous ses encouragements aux élèves qui doivent encore passer les épreuves de rattrapage et souhaite réconforter ceux qui ont échoué, avec un...
  Lire la suite
Condoléances du Président: Attentat de Manchester
Condoléances du Président: Attentat de Manchester - 2017-05-24
« Très touché par l’attentat qui a meurtri la ville de Manchester la nuit dernière, j’adresse mes condoléances émues et ma profonde sympathie aux personnes affectées par ce terrible drame, en particulier aux familles des victimes. Je témoigne tout mon soutien et ma solidarité au gouvernement britannique, et plus proche de nous, à nos compatriotes d’Anguilla, territoire d’outre-mer britannique. Face à la barbarie terroriste, l’unité et la solidarité des Nations sont les...
  Lire la suite
 Condoléances de la présidente Aline HANSON à  la famille RICHARDS
Condoléances de la présidente Aline HANSON à la famille RICHARDS - 2017-03-30
« J’ai été attristée d’apprendre le décès de madame DIXEN épouse RICHARDS « Molly » Mathilda, employée de la collectivité affectée à l’établissement Portuaire de Saint-Martin, et mère des agents de la collectivité Francis et Fabien RICHARDS. J’ai une pensée pour elle et pour ses enfants, sa famille et ses proches, à qui je transmets tout mon soutien. Je leur adresse mes condoléances émues, en mon nom personnel, au nom des...
  Lire la suite
Condoléances de la Présidente: Décès de M.Boniface Hodge
Condoléances de la Présidente: Décès de M.Boniface Hodge - 2017-03-02
« J’ai été très peinée d’apprendre le décès de monsieur Boniface HODGE, que nous connaissions tous sous le nom de Titan. Originaire de Grand Case, il était très apprécié pour sa gentillesse, sa générosité et sa disponibilité. Titan avait œuvré au sein du Conseil de quartier n°2, où il avait donné de son temps et où il s’était investi pour le bien de la communauté. Il aimait s’impliquer dans la vie de la...
  Lire la suite
Les condoléances d'Aline Hanson à  la Famille ROPER
Les condoléances d'Aline Hanson à la Famille ROPER - 2017-01-03
“J’ai été très touchée d’apprendre le décès de madame Hilda ROPER de quartier d’Orléans, le 31 décembre dernier, à l’âge de 96 ans. Hilda était la maman de notre Directeur des Ressources Humaines, Vernon ROPER, et la grand-mère de nos agents territoriaux Paul DOLLIN, Directeur de l’Autonomie des personnes au Pôle Solidarité et Familles, Josiane TOUCET, membre de la police territoriale, et Emmanuel FLEMING, agent d’état civil. Elle...
  Lire la suite
Condoléances de la Présidente: Décès de Guy Erb
Condoléances de la Présidente: Décès de Guy Erb - 2016-11-28
« J’ai été très touchée d’apprendre la disparition de monsieur Guy ERB, commerçant réputé de Saint-Martin, citoyen engagé en politique auprès du maire Albert Fleming, dont il avait été un conseiller municipal loyal et investi. Durant son mandat, il s’était impliqué auprès de la Caisse des écoles et avait participé à de nombreuses commissions de travail. Je garderai de lui le souvenir d’un homme intègre, discret et chaleureux, d’un...
  Lire la suite


3 - 2 - 1 -    article(s) précédant(s)