Actualités de la collectivité
Myriam El Khomri pose la 1ère pierre de la Mission locale d’insertion
2016-11-04
Myriam El Khomri pose la 1ère pierre de la Mission locale d’insertion
En visite sur le territoire, vendredi 28 octobre 2016, la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, s’est entretenue avec la Présidente Aline Hanson, lors d’un échange de 45 minutes à l’hôtel de la Collectivité sur les dossiers prioritaires. La ministre a ensuite co-signé avec la Présidente la convention 500 000 formations, avant de se rendre sur le site de la future Mission Locale d’Insertion, à Concordia, pour la pose de la 1ère pierre de l’édifice.

Myriam El Khomri a effectué son premier déplacement à Saint-Martin au pas de course : 5 heures de présence pour 6 temps forts : Une halte à pôle Emploi pour une séance de Job Dating, un échange avec l’exécutif territorial, la signature de la convention 500 000 formations, la visite de l’entreprise Dauphin Telecom, la pose de la 1ère pierre de la Mission Locale et pour clôturer son déplacement, la rencontre des sociaux-professionnels à la CCISM.
Au moment d’aborder les priorités de Saint-Martin face à l’emploi lors de la réunion à huis clos en collectivité, la Présidente Aline Hanson - entourée de ses vice-présidents Rosette Gumbs-Lake, Wendel Cocks et des conseillers territoriaux Jeanne Vanterpool et Louis Fleming - a sensibilisé la ministre sur les difficultés majeures du territoire : La concurrence des territoires voisins où le coût du travail est beaucoup plus faible, la faiblesse de l’offre de formation et d’insertion et les problématiques liées à l’illettrisme d’une partie de la population.
Parmi les dossiers prioritaires de la collectivité, la Présidente a demandé le soutien du ministère sur le travail dominical et la reconnaissance en tant que zone touristique internationale (ZTI) de Saint-Martin, l’aide à la mobilité des jeunes, l’accès à l’emploi et le développement des marchés d’insertion, 150 places au RSMA de Guadeloupe, ainsi que la mise en place d’un dispositif équivalent au CICE pour les entreprises locales qui subissent la concurrence des entreprises domiennes au niveau des marchés publics.
En réponse, la ministre a indiqué qu’elle était prête « à regarder la demande de ZTI de Saint-Martin avec attention » et qu’elle était favorable à ce que Saint-Martin puisse avoir 150 places de formation au sein du RSMA. Pour améliorer la compétitivité des entreprises locales, la ministre a proposé deux leviers :
-Une mission de l’IGAS (Inspection générale des Affaires Sociales) pour réaliser un état des lieux de la situation économique de Saint-Martin.
-L’utilisation de l’article L63-13 du code des collectivités territoriales permettant à la COM de Saint-Martin de demander l’adaptation spécifiques de certaines dispositions pour son territoire. « Si vous faites cette démarche, j’y serai attentive », a-t-elle indiqué.
Actée sous l’œil des caméras, la signature de la convention 500 000 formations a formalisé la création sur le territoire de 232 places de formation supplémentaires (700 000€ injectés par l’état), sachant que le dispositif initié par le président de la République en janvier dernier est déjà en œuvre depuis plusieurs mois. La collectivité a, elle-même, initié de nombreuses formations dans le cadre de son plan territorial de formations 2015-2016.
Axé sur les besoins réels des entreprises, ce plan de formation a pour objectif de former les demandeurs d’emploi, en priorité les publics sans qualification et en chômage de longue durée.

La Mission locale d’insertion (MLI) en marche !

Myriam El Khomri a profité de son déplacement à Saint-Martin pour sceller dans le béton la 1ère pierre de la Mission Locale d’Insertion (MLI), aux côtés de la Présidente Aline Hanson. Très attendue, cette structure d’aide à l’accès à l’emploi des 16-26 ans vient combler un manque sur le territoire, l’ancienne mission locale ayant cessé son activité après le changement statutaire de 2007. Pour pallier cette absence, la collectivité avait alors créé le service Accueil, Information, Orientation (AIO) dirigé par Corine Pineau autrefois en charge de la mission locale.
« Le service AIO a réalisé un excellent travail malgré des locaux et des conditions exigus », a souligné la présidente auprès de la ministre.
Les travaux de la future bâtisse, qui sera toute proche de la Médiathèque, débuteront en janvier 2017 pour une restitution du chantier au troisième trimestre 2018. Son coût a été évalué à 1.7M€ (dont 700 000€ financés par la collectivité).
Compte tenu de sa nécessité, la Mission locale entrera en action dès janvier 2016 dans les locaux actuels du service AIO, afin de répondre le plus rapidement possible aux besoins de la jeunesse locale. 1500 jeunes ont été ciblés localement, ils recevront un accompagnement dans leurs démarches et l’élaboration de leur projet professionnel. Une réalisation qui tient très à cœur à la Présidente Aline Hanson, qui a fait de la jeunesse la priorité de son mandat.

Rencontre avec les socio-professionnels

Myriam El Khomri a terminé son déplacement par une table-ronde avec les socio-professionnels de l’île. Conduits par le président de la CCISM Jean Arnell, ces professionnels ont pu confier à la ministre leurs nombreuses problématiques, particulièrement la concurrence qu’ils subissent quotidiennement de la part des entreprises de Sint Maarten, et des entreprises nationales qui bénéficient du CICE.
A l’issue de cet échange, la ministre a proposé de lancer une mission visant à cibler les secteurs économiques ayant besoin d’être redynamisés et développés. Cette mission serait appuyée par l’état des lieux de l’IGAS.

Cette visite aura permis de pointer les nombreuses attentes du territoire dans le domaine de l’emploi. Elle a été l’opportunité pour la collectivité de transmettre à la ministre les besoins urgents et pour les acteurs locaux l’occasion d’échanger sur leurs attentes. Pour sa première visite à Saint-Martin, Myriam El Khomri a été très à l’écoute des doléances de ses interlocuteurs, sans pour autant faire d’annonce ni de promesse particulières, mais en assurant l’exécutif territorial de son soutien sur les dossiers prioritaires.




10 - 5 - 4 - 3 - 2 - 1 -    article(s) précédant(s)