Actualités de la collectivité
Célebration du 165ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage
2013-06-03
Célebration du 165ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage
Célébration du 165e anniversaire de l'abolition de l'esclavage Célébration du 165e anniversaire de l'abolition de l'esclavage
Comme chaque année, la Collectivité organise une commémoration spéciale dans le cadre de l'abolition de l'esclavage, ou "Emancipation Day". Une célébration très attendue placée sous le signe de l'émotion, avec notamment l'allocution de la Présidente Aline Hanson, que nous vous proposons de découvrir :
 
La célébration qui nous rassemble aujourd’hui incarne le devoir de mémoire dont nous avons l’obligation d’en transmettre la nature intrinsèque aux générations futures. L’esclavage fut un des crimes les plus immondes que l’humanité ait subit, et l’institution territoriale que je représente met un point d’honneur à faire en sorte que cet épisode de notre histoire ne jamais oublié.
Et ce pour notre connaissance historique, mais également pour qu’il ne puisse jamais se reproduire.
C’est ainsi que nous avons décrété le 27 mai journée de l’abolition de l’esclavage, et que la France célèbre le 10 mai comme la journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions.
Je voudrais à ce titre, vous livrer cette phrase du Président Hollande à l’occasion de cette commémoration, qu’il a prononcée le 10 mai dernier : “ Cette journée souvenir du 10 mai est l’occasion de nous rassembler autour de nos valeurs essentielles. La France est consciente de son histoire. Elle la regarde franchement pour la dépasser sans jamais rien effacer. C’est la condition de notre unité. ”
Il est essentiel, me semble t-il, d’allier ces 2 idées qui peuvent sembler paradoxales, mais qui constituent les messages cruciaux que nous a enseigné notre Histoire : garder dans nos esprits que durant plus de 2 siècles, des hommes, des femmes et des enfants ont été arrachés à leurs terres natales de manières inhumaines, convoyés dans des bateaux négriers dans des conditions odieuses, puis vendus comme des marchandises, avant de devenir esclaves.
Et parallèlement, dépasser ce chapitre historique pour ne pas en être prisonnier, l’assumer pour mieux le transcender. Je sais que l’équilibre entre ces deux pensées est fragile, mais il est l’unique voie qui mène à la sagesse et la paix.
Ces deux siècles qui ont marqué pour toujours notre Histoire caribéenne, doit nous rendre plus forts, plus fiers, dans la mesure où nous en avons été les principaux acteurs, et nous y avons gagné notre émancipation en changeant le cours de l’Histoire, et en créant une culture caribéenne inédite, riche, mosaïque et authentique.
Nous avons vaincu l’esclavagisme, sans ne jamais perdre espoir et retrouvé ce bien précieux qu’est la liberté. Aimé Césaire l’avait d’ailleurs très bien perçu lorsqu’il écrit “ les esclaves ne sombrèrent jamais dans la déchéance complète, ne perdirent jamais espoir, n’abdiquèrent jamais leur dignité. ”
Nous ne pouvons qu’être fiers de nos ancêtres et de leur combat pour la liberté, qui, malgré les pertes, malgré les victimes qui sont tombées, ont su redonner à notre peuple, l’honneur qu’il n’aurait jamais dû perdre.
J’en profite pour rendre un hommage appuyé aux grandes figures de l’abolitionnisme, que furent l’Abbé Grégoire, Victor Schoelcher, François Domenica Bréda, plus connu sous le nom de Toussaint-Louverture, Louis Delgrès, Thédore Antoine Champy, et la liste est longue de ceux qui ont tout fait pour ce crime contre l’humanité cesse. Il faut également rendre un hommage particulier aux victimes dont le devoir de mémoire, que j’évoquais au début de mon allocution, doit être respecté et valorisé.
“ La résistance à l’oppression est un droit naturel ”, a écrit Louis Delgrès. Cette résistance à ce déni d’humanité a rassemblé des hommes et des femmes d’horizon très larges, des captifs révoltés aux philosophes, en passant par les hommes d’Etat et les écrivains.
Et ils ont réussi, ensemble, confortant ainsi les fondements de la démocratie et de la République, donnant ainsi tous son sens aux termes de liberté, d’égalité, et de fraternité.
Pour autant, si cette forme d’esclavagisme est aujourd’hui révolue, un nouvel esclavagisme moderne, si je puis dire, mais aussi plus insidieux, existe et perdure en toute impunité semble t-il.
Aujourd’hui, beaucoup d’êtres humains, dont de nombreux enfants, sont réduits à l’état d’esclave et sont victimes de la traite. Malheureusement, l’esclavagisme n’a pas de frontières et concernent, sur l’échelle de l’existence humaine, l’ensemble de continents.
Il paraît indécent de continuer à parler d’esclavagisme actuel en 2013, tant l’expérience, dont nous avons été les victimes, aurait suffit à éradiquer cette pratique abjecte et contre-nature, contraire au droit et qualifiée de crime contre l’humanité. Jean-Jacques Rousseau avait écrit à ce sujet, “ le droit à l’esclavage est nul, non seulement parce qu’il illégitime, mais parce qu’il est absurde et ne signifie rien. Ces mots, esclavage et droit, sont contradictoires. ”
Pourtant, les contextes géopolitiques, la mondialisation, les conflits, sont d’autant de prétextes fallacieux à la continuité de l’esclavage, et constituent bien une réalité de notre époque, dont les victimes devront un jour, s’émanciper. Je voudrais à ce titre, citer Victor Schoelcher, pour que jamais nous ne faiblissions dans le combat contre l’esclavage : “ Disons nous et disons à nos enfants que tant qu’il restera un esclave sur la surface de la Terre, l’asservissement de cet homme est une injure permanente faite à la race humaine toute entière ”.
Et pour conclure sur un message d’espoir, je me tourne vers l’incontournable Aimé Césaire, qui avait écrit “ C'est quoi une vie d'homme? C'est le combat de l'ombre et de la lumièreÂ…C'est une lutte entre l'espoir et le désespoir, entre la lucidité et la ferveurÂ… Je suis du côté de l'espérance, mais d'une espérance conquise, lucide, hors de toute naïveté. ”
Merci de votre attention, je vous souhaite à tous une excellente commémoration, basée sur la mémoire consciente mais apaisée, et dans un esprit d’humanisme retrouvé.


Un forum pour l'emploi
Un forum pour l'emploi - 2013-06-01
Un forum pour l'emploi Vous cherchez un emploi? Notez la date du jeudi 10 octobre, à la Maison des entreprises, où se tiendra le Forum Emploi, de 9h à 18h. Organisé par la Collectivité, la préfecture, Pôle Emploi, la CCISM et la plateforme Initiative Saint-Martin, ce Forum va permettre aux employeurs et aux demandeurs d’emploi de se rencontrer. Après avoir rencontré les entreprises et évalué leurs besoins, les organisateurs pensent pouvoir finaliser 100 parcours à l’issue du Forum...
  Lire la suite
3 jeunes signent un contrat d'engagement avec l'Armée de Terre
3 jeunes signent un contrat d'engagement avec l'Armée de Terre - 2012-11-30
3 jeunes signent un contrat d'engagement avec l'Armée de Terre Leila Baly, Florent Boyeau, et Chrisphin Gumbs ont signé un contrat d'engagement avec l'Armée de Terre, en présence de la Présidente du Conseil territorial de Saint-Martin, Aline Hanson, de l'adjudant-chef Duverchin, et de Corinne Pineau, responsable du service Accueil, informations et orientation de la Collectivité. Leila Baly est affectée au GSBDD de Tarbes, Florent Boyeau intégrera le 516e régiment du Train à Toul, et...
  Lire la suite
Meeting International d’athlétisme
Meeting International d’athlétisme - 2012-05-04
Le samedi 5 mai 2012, l’association Speedy Plus organisait une rencontre d’athlétisme, en partenariat avec les gouvernements des deux parties de l’île. Les résultats: 50m-Poussines : 1ère-Aurélie Goffin (Avenir Sportif Club de Saint-Martin-8''8)-2ème-Lili Duplaa (Avenir Sportif Club de Saint-Martin-10''1)-3ème-Gisèle Ravariere (Speedy Plus-10'3). 50m-Poussins :1er- Andrew Richardson (Speedy Plus-8''43)-2ème-Achille James(Speedy...
  Lire la suite
Ministre junior du tourisme
Ministre junior du tourisme - Publications antérieures à 2013
Ministre junior du tourisme   Adriana Sylvestre a été élue ministre junior du tourisme 2013-2014, le 20 septembre à la CCISM. Le jury, présidé par Evelyne Fleming, chargée de mission activités artistiques, culturelles et animation auprès du représentant du recteur, et composé de Bernadette Davis, vice-présidente du CESC; Franck Chance, professionnel du tourisme; Sylviane John, directrice de l’Office de tourisme; Priscilla Bade, responsable du service jeunesse à la Collectivité,...
  Lire la suite
Réelle politique sportive
Réelle politique sportive - Publications antérieures à 2013
Réelle politique sportive De gauche à droite : Charles- Henri Palvair, chargé de mission au développement du sport; Rose-Adrienne Farouil, chef du service sport; Alain Gros Desormeaux, élu en charge du sport; Thierry Gombs, directeur-général adjoint au Pôle développement humain     La Collectivité aime le sport, les sportifs et encourage les jeunes à pratiquer un sport. Pour cela, elle a défini une vraie politique sportive, dont la mise en place vient d’être confiée à...
  Lire la suite
La formation
La formation - Publications antérieures à 2013
Former un apprenti, ça paye!   Afin de favoriser la formation et l’emploi des jeunes, la Collectivité a mis en place une batterie d’aides aux entreprises accueillant un apprenti, que nombre de chefs d’entreprise ignorent. L’indemnité compensatrice forfaitaire se décompose ainsi: >> 1000 euros d’aide à l’embauche, >> Prime de soutien à l’effort de formation pour chaque année de cycle d’information, soit 1500 euros pour un apprenti mineur et 2000 euros pour un apprenti majeur, >> Aide...
  Lire la suite
Le cinéma
Le cinéma - Publications antérieures à 2013
Un cinéma flambant neuf Fermé depuis de longs mois, le cinéma a enfin rouvert ses portes au mois de septembre pour le plaisir de tous les cinéphiles. D’importants aménagements étaient en effet rendus nécessaires car à l’heure d’internet, les bobines de 35 millimètres font désormais partie du passé. Notre cinéma devait donc se moderniser pour s’adapter aux distributeurs de films, qui sont désormais tous passés au numérique....
  Lire la suite
Une occasion unique pour les demandeurs d'emploi
Une occasion unique pour les demandeurs d'emploi - Publications antérieures à 2013
Une occasion unique pour les demandeurs d'emploi     Une centaine d’emplois dans le secteur hôtellerie- restauration sera mise sur le marché à l’occasion du Forum de l’emploi, qui se déroulera le jeudi 10 octobre de 9h à 18h, à la CCISM. Même s’ils ne sont pas intéressés par ce secteur, ce sera une excellente idée pour tous les demandeurs d’emploi de participer à cette manifestation : l’ensemble des intervenants du domaine se tiendra à leur disposition et...
  Lire la suite