Actualités de la collectivité
Village de la Santé : succès d’une initiative encouragée par la Collectivité
2013-04-09
Village de la Santé : succès d’une initiative encouragée par la Collectivité
Le Lions Club Ile de Saint-Martin Oualichi a organisé un “ Village de la santé ” sur le Front de mer de Marigot, afin de sensibiliser la population sur les conséquences liées à l’obésité et aux déséquilibres alimentaires.  Le Lions Club Ile de Saint-Martin Oualichi a organisé un “ Village de la santé ” sur le Front de mer de Marigot, afin de sensibiliser la population sur les conséquences liées à l’obésité et aux déséquilibres alimentaires. La vice-présidente Ramona Connor a prononcé un discours, afin de rappeler l’importance de la nutrition dans notre société, les dégâts causés par une alimentation anarchique, mais également pour saluer l’initiative inspirée du Lions Club Oualichi :
"Je souhaiterais dans un premier temps saluer toute l’équipe du Lions Club Oualichi pour cette initiative inspirée, qui s’inscrit dans le cadre de la Journée mondiale de la santé dont le thème cette année est l’hypertension. Ce “ Village de la Santé ” constitue une formidable opportunité pour l’ensemble des administrés, qui peuvent se documenter sur ce mal qui affecte durement le Monde entier en général, et les Caraïbes en particulier. C’est ainsi que les maladies cardiovasculaires et les tumeurs constituent les deux principales causes de décès dans notre région. La forte prévalence de certaines pathologies est une donnée spécifique de nos territoires : on peut citer par exemple le diabète, l’obésité et l’hypertension artérielle, les cancers de la prostate, les infections virales, ainsi que certaines maladies génétiques. Les effets de ces pathologies sont accentués par les dominances socio-démographiques de la population, économiquement fragilisée, bénéficiant dans une forte proportion à la CMU, et nécessitant une adaptation spécifique de l’offre de soins et du lien social. L’ampleur des inégalités que l’on connaît doit inciter à suivre une politique volontariste et soutenue, et il ne suffit pas de soigner mieux les maladies grâce à une meilleure offre médicale, il faut parallèlement améliorer le niveau de santé des populations, par une meilleure prise en compte des programmes spécifiques de prévention, adaptés à une population fragilisée, notamment face aux addictions. Pour cela, il faut mettre en place des mesures de formation et de prévention adaptées, en développant ce que l’on appelle l’éducation thérapeutique.
C’est ainsi que ce “ Village de la Santé ” prend tout son sens : il offre une occasion unique pour celles et ceux qui veulent se documenter sur les maladies liées à l’hypertension, trouver des réponses sur leur état de santé ou celui d’un proche, ou tout simplement prendre le temps de penser à soi, à sa Santé. Ne dit-on pas, “ quand la Santé va, tout va ” ! Saint-Martin a la chance de disposer d’un hôpital de haute qualité, composé d’équipes médicales compétentes formées à ce type de pathologies. Je remercie donc le Lions Club Oualichi pour cette journée de sensibilisation, mais également les médecins et les associations, qui se sont mobilisés pour que les citoyens prennent conscience de ce grave problème de santé qu’est l’hypertension. La Collectivité s’associe naturellement à cette initiative, a fortiori le Pôle Solidarité et Familles dont j’ai la charge, qui s’occupe beaucoup, comme son nom l’indique de solidarité. La solidarité est une valeur essentielle dans une démocratie où l’humain occupe la place centrale, elle stabilise la société et garantie un soutien aux plus faibles. C’est dans cet esprit que la Collectivité Âœuvre chaque jour aux côtés de ses administrés dans le besoin, quel qu’il soit, et nous essayons au mieux de les satisfaire. C’est la tache qui nous incombe et pour laquelle nous avons été élus, et je suis heureuse aujourd’hui de partager cette journée avec les instigateurs du “ Village de la santé ”, qui répond à une demande croissante de notre population dans sa conscientisation de ce que nous avons de plus cher, la Santé. Merci à tous."


Handicap- Trois cartes pour trois cas
Handicap- Trois cartes pour trois cas - 2013-03-31
Handicap- Trois cartes pour trois cas La Collectivité délivre à présent les cartes de priorité, d’invalidité et de stationnement. Les formulaires sont à retirer et à remettre à l’accueil du Pôle solidarité et familles (05 90 29 13 10), accompagnés d’un certificat médical. En 2012, 90 cartes de priorité, 31 cartes d’invalidité et 59 cartes de stationnement ont été délivrées. Carte nationale de priorité Cette carte...
  Lire la suite
La Collectivité soutient ses anciens
La Collectivité soutient ses anciens - 2013-03-06
La Collectivité soutient ses anciens Notre espérance de vie ne cesse de progresser, grâce aux progrès de la médecine et à une meilleure hygiène de vie, et chacun espère vivre longtemps, bien sûr, mais surtout dans de bonnes conditions. Ce souci de la population est aussi celui de la Collectivité, qui permet à 134 personnes âgées de vieillir dans leur cadre familial en leur versant l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), le budget total de la politique en faveur des personnes...
  Lire la suite
Une convention au service de l'enfance
Une convention au service de l'enfance - 2013-01-21
Une convention au service de l'enfance La Maison de l’Enfance (MDE), à Concordia, dispose de huit places pour accueillir des enfants en danger. Confiés le plus souvent à la structure par le juge des enfants, la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) ou l’aide sociale à l’enfance, ces jeunes âgés de 8 à 18 ans connaissent des difficultés graves dans leur environnement familial. Une dizaine de professionnels spécialisés les entourent 24 heures sur 24, s’assurent que leur...
  Lire la suite
RSA-La Collectivité lutte contre la fraude
RSA-La Collectivité lutte contre la fraude - 2012-12-31
La Collectivité lutte contre la fraude À la fin de l’année 2012, 2 730 bénéficiaires percevaient le Revenu de solidarité active (RSA) ce qui représente une dépense de 13,1 M€ pour la Collectivité, soit environ 15% de son budget total! Mais aussi 50% de bénéficiaires en plus qu’au 31 décembre 2010, date à laquelle le RSA a remplacé le RMI (Revenu minimum d’insertion) et l’API (Allocation de parent isolé), alors qu’un peu plus de 1800 personnes au total...
  Lire la suite


20 - 10 - 5 - 4 - 3 - 2 - 1 -    article(s) précédant(s)