Actualités de la collectivité
XIIIème Conférence de Coopération Régionale Antilles Guyane en Guadeloupe
2017-12-01
XIIIème Conférence de Coopération Régionale  Antilles Guyane en Guadeloupe
ALLOCUTION D’OUVERTURE – Jeudi 16 Novembre 2017

DISCOURS DU PRESIDENT D. GIBBS


Madame la Ministre des Outre-mer,

Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs de France dans la zone,

Monsieur le Président de la Région Guadeloupe,

Monsieur le Président de la Collectivité de Saint-Barthélemy,

Monsieur le Président de la Collectivité de Martinique,

Monsieur le Président de la Collectivité de Guyane,

Mesdames, Messieurs les Préfets de régions et Représentants des Services de l’Etat,

Mesdames et Messieurs en vos grades et qualités,


Bonjour,

A l’occasion de ma première intervention, dans ce cadre, depuis mon élection en Mars dernier, je suis fier et ému au nom de la Collectivité de Saint-Martin d’être parmi vous, de contribuer à vos travaux.
Ceux-ci prennent une résonnance tragique et singulière suite au passage dévastateur des ouragans Irma et Maria sur notre région il y a maintenant 70 -longs- jours.

Ainsi, au nom des Saint-martinois, je profite de cette tribune pour adresser mes plus sincères remerciements à mes homologues Présidents de Collectivités, aux représentants de l’Etat, à l’Union européenne pour leur soutien en ces moments douloureux qui resteront gravés dans notre conscience et mémoire collectives.

En effet, tout le monde le sait à présent, il y aura un « avant » et un « après » IRMA !

Dans le contexte que nous connaissons, la Conférence de Coopération Régionale demeure, plus que jamais, un évènement nécessaire, incontournable et privilégié.
Il s’agit d’appréhender plus directement -et ensemble !- les réalités et les contraintes de nos territoires dans leur environnement de référence.
Et je tiens ici à rendre hommage à l’ambassadeur Jean-Bernard NILAM, qui incarne, à lui seul, la richesse et la diversité de la zone Antilles-Guyane, et dont l’inlassable, enthousiaste et fervent travail va nous permettre d’aller plus encore de l’avant.

Mon intervention s’efforcera de résumer, en quelques minutes, les atouts, défis et paradoxes de nos cinq collectivités en général et de la mienne en particulier :
•On fait la politique de sa géographie ;
•On fait la politique de sa démographie ;
•On fait désormais, de plus en plus hélas, la politique de son climat…

***

•On fait la politique de sa géographie : telle est la réalité qui s’impose, compte tenu de nos appartenances multiples.
A la fois île de la Caraïbe, Collectivité d’Outre-mer de la République française et Région Ultrapériphérique de l’Union européenne, Saint-Martin fait partie intégrante des trois ensembles qui constituent sa réalité, son identité et sa substance.
A cet égard, le défi de ma Collectivité est de mieux conjuguer les exigences de développement du territoire et les besoins de ses habitants, tout en faisant de Saint-Martin un endroit plus solidaire, mais également plus intégré et plus influent sur les îles voisines (Leeward Islands) et le reste de la Caraïbe (Grande Caraïbe). Saint-Martin possède, en effet, une valeur ajoutée en termes de coopération avec les pays et territoires voisins, étant donné sa situation géostratégique.
Nous sommes un petit territoire deux fois moins grand que Paris, cosmopolite, anglophone et métissé, certes dépourvu de nickel et d’industrie spatiale...
Mais notre économie insulaire, résiliente, va bénéficier des potentialités et des promesses de l’économie bleue. Nous avons bon espoir d’y installer, comme en Guadeloupe et en Martinique, un cluster maritime.
Nous disposons également, et j’espère que l’Etat saura le reconnaître, d’atouts géopolitiques majeurs : dit autrement, nous sommes aux avant-postes de la France face au monde américain, caribéen et anglo-saxon. Si une île peut revendiquer le fait d’être un pont entre la France et l’Amérique, c’est bien la nôtre !

•On fait aussi la politique de sa démographie : car il n’est de richesses que d’Hommes…
Nous sommes, certes, un « petit pays », en temps normal onze fois moins peuplé que la Guadeloupe. Et nous venons de subir, toujours à cause d’IRMA, le pire exode de notre Histoire. Environ 7 000 personnes auraient quitté l’île. A l’échelle nationale, cela représenterait la fuite de plus de 12 millions de Français. Soit la région Ile de France, comme rayée de la carte !!
Pourtant, là encore, nous disposons d’atouts, fondant et renforçant notre résilience.
-D’une part, nous sommes une collectivité française…mais nous nous définissons aussi comme la partie d’une île de 80 000 habitants, plus peuplée que certains Etats avoisinants, comme la Dominique et Saint-Kitts-et-Nevis. Car je rappelle, au passage, que la coopération régionale est un phénomène qu’il n’est plus besoin d’inventer à Saint-Martin : nous le vivons au quotidien depuis 1648.

-D’autre part, nous nous situons à proximité de pays voués à se développer, à réussir leur décollage économique. Je pense ici à Cuba. Mais je pense également à Haïti, pays auquel nous sommes liés historiquement, humainement et, bientôt, je l’espère, de plus en plus, économiquement. En 2050, Haïti sera peuplée de 15 millions d’habitants, 40 % de plus qu’aujourd’hui. A Saint-Martin, nous faisons le pari de son développement et serons présents : nous pourrons sans doute aborder ce point dans le cadre de la Table ronde sur l’ouverture à l’international pour les entreprises antillaises et guyanaises.

-Enfin, le funeste exode que j’évoquais tout à l’heure arrive à son terme : travailler sur l’attractivité de Saint-Martin, pour faire revenir, et venir, les talents, du public comme du privé, constitue, pour moi et mon équipe, une impérieuse nécessité ! J’espère y parvenir avec le soutien de l’Etat, de l’Union européenne et de mes partenaires des collectivités françaises de la Caraïbe et de l’Amazonie…Il faudra notamment insister sur l’urgence d’un rétablissement rapide et pérenne des liaisons aériennes, notamment directes, desservant notre île.

•On fait, enfin, la politique de son climat : le changement climatique va s’imposer à nous, de plus en plus souvent, de plus en plus cruellement, hélas ! Sachons répondre à ses défis et faire de ses contraintes autant d’opportunités !

-D’une part, et cela sera évoqué dans la deuxième Table ronde, il va falloir développer une stratégie régionale pour la formation et l’emploi. Nous risquons d’avoir, dans les mois qui viennent, près de 8 000 chômeurs supplémentaires ; en attendant le retour à une activité économique « normale », se former, sur place mais aussi dans les autres territoires français de la Zone, va devenir une nécessité, je dirais même une question de survie !
Nous attendons, dans cette optique, un soutien loyal, massif et résolu de l’Etat. Pour nous, à Saint-Martin, la solidarité nationale n’est pas un gros mot, et doit prévaloir. De nombreuses pistes existent, et l’annonce, par le Premier ministre il y a quelques semaines, d’un Grand Plan d’Investissement incluant un effort inédit en matière de formation, de l’ordre de 15 Milliards d’euros, a généré ici de forts espoirs. Espérons, là aussi, que les procédures seront bousculées, comme le prône le Président de la République, et que les moyens, notamment de LADOM, suivront.

-D’autre part, la troisième Table ronde sur le thème du changement climatique nous intéresse tout particulièrement, et nous interpelle.
Nous voulons reconstruire plus vite, mais aussi mieux, en promouvant l’innovation, laquelle constitue un point cardinal du Plan Phénix pour la reconstruction de Saint-Martin que je proposerai prochainement à mon Conseil territorial : ma Collectivité, avec les outils dédiés, y compris financiers et fiscaux, a ainsi vocation à devenir une terre d’excellence, en développant par exemple la R&D en matière de bâti tropical et de matériaux anti-sismiques et anti-cycloniques. Là aussi, de façon moins urgente mais structurelle, c’est une question de survie pour nous, de même que l’amélioration de nos règles d’urbanisme, dans le strict respect des compétences qui nous sont dévolues par la loi organique de 2007.
Pour résumer, notre île devrait donc devenir un modèle en matière d’adaptation au changement climatique, pour peu qu’on lui en donne les moyens. On peut donc, à cet égard, se féliciter que, suite à un amendement parlementaire adopté à l’Assemblée nationale le 9 Novembre dernier, l’ «Equivalent-Fonds vert », le prêt à taux zéro de l’AFD destiné aux projets d’adaptation dans les territoires français du Pacifique, ait été sauvegardé dans le budget 2018 ; nous espérons qu’il sera même renforcé, et étendu aux territoires des Antilles…
Mais, sur ce point aussi, le recours au Grand Plan d’Investissement serait logique, et précieux. Nous en attendons beaucoup…

-Enfin, il faudra également mettre en œuvre rapidement les dispositions de la Loi Egalité Réelle du 27 Février 2017 en matière d’ouverture de la mobilité des jeunes à leur environnement régional…Je pense ici notamment à la réallocation du fonds dit FEBECS : les échanges scolaires et étudiants organisés dans l’environnement régional des établissements ont ainsi vocation à être soutenus. J’insiste, à cet égard, sur la jeunesse de Saint-Martin : selon l’INSEE, en 2012, 35 % de notre population avait moins de 20 ans, contre 28 % en Guadeloupe et 24 % en Métropole.

Voilà, en quelques mots, mes premières réflexions sur les enjeux de la coopération régionale. J’attends donc beaucoup de ces deux journées de travail et souhaite que nos réunions soient fructueuses et génératrices d’avancées importantes.

Merci de votre attention.


Visite du Premier Ministre de la Dominique
Visite du Premier Ministre de la Dominique - 2017-09-18
Visite du Premier Ministre de la Dominique, Monsieur Roosevelt Skerrit Dimanche 17 septembre 2017 à Marigot Le Premier Ministre de la Dominique, Monsieur Roosevelt Skerrit et sa délégation ont été reçus aujourd’hui, dimanche 17 septembre 2017, par la première vice-présidente Valérie Damaseau à l’hôtel de la Collectivité. Le vice-président Stephen Patrick ainsi que les conseillers territoriaux messieurs Jean-Raymond Benjamin, Ambroise Lake et Louis...
  Lire la suite
Rencontre avec les autorités de Sint Maarten 16 septembre 2017
Rencontre avec les autorités de Sint Maarten 16 septembre 2017 - 2017-09-16
Le Président de la Collectivité de Saint-Martin, Monsieur Daniel Gibbs et la Préfète Anne Laubiès, ont rencontré vendredi 15 septembre 2017, les autorités de Sint Maarten au cabinet du Gouverneur Eugène Holiday, à Philipsburg. Autour de la table, était également présent le premier Ministre William Marlin et certains de ses ministres. L’objet de cette rencontre organisée à l’initiative du Président Gibbs, était de résoudre les questions de fermeture de...
  Lire la suite
Interreg Caraïbes V
Interreg Caraïbes V - 2017-06-14
Programme Interreg Caraïbes V : Le Président Gibbs défend les intérêts de Saint-Martin dans l’espace Caribéen Le Président Daniel Gibbs a participé, les 30 et 31 mai dernier, au comité de suivi, puis au comité de sélection du Programme européen Interreg Caraïbes V - 2014-2022, en Guadeloupe. Pour sa première participation à la mise en œuvre des programmes de coopération transfrontalière caribéenne, le Président de la collectivité de...
  Lire la suite
Le Président en visites protocolaires à  Anguilla et St Barthélemy
Le Président en visites protocolaires à Anguilla et St Barthélemy - 2017-05-09
Déterminé à fonder les bases d’une coopération forte et efficace avec les îles voisines, le Président Daniel Gibbes poursuit ses visites protocolaires. Après avoir rencontré, jeudi 04 mai, la Présidente du Parlement, Sarah Wescot-Williams, et le Premier Ministre de Sint Maarten, William Marlin, le Président de la collectivité de Saint-Martin s’est rendu à Anguilla, puis à St Barthélemy, vendredi 05 mai 2017. A Anguilla, le Président s’est entretenu avec la...
  Lire la suite
Rencontre du Président Daniel Gibbes avec le gouverneur de Sint-Maarten, Eugène Holiday.
Rencontre du Président Daniel Gibbes avec le gouverneur de Sint-Maarten, Eugène Holiday. - 2017-04-27
Le Président Daniel Gibbes a rencontré, lundi 24 avril 2017, le gouverneur de Sint-Maarten, Eugène Holiday, lors d’une visite de courtoisie à Philipsburg. Le Président de la collectivité a, en effet, souhaité rencontrer dès le début de son mandat les dignitaires des territoires voisins, afin de se présenter et d’engager les premiers échanges dans le domaine de la coopération régionale. Le Président et le Gouverneur ont ainsi pu discuter des dossiers en cours, des actions de...
  Lire la suite
COM-LADOM, vers un partenariat renforcé
COM-LADOM, vers un partenariat renforcé - 2016-12-08
Le mardi 06 décembre, la Présidente Aline HANSON a reçu à l’hôtel de la collectivité, Messieurs Florus NESTAR Directeur général de LADOM et Raoul LEBRAVE Directeur Régional de LADOM. Il s’agissait pour les deux partenaires de dresser le bilan de leurs actions dans le cadre des dispositifs relatifs à la mobilité et d’évoquer la convention qui sera prochainement signée entre la COM et LADOM. L’objectif de cette rencontre a consisté à poser les...
  Lire la suite
Le ministre du tourisme d’Haïti en visite sur le territoire
Le ministre du tourisme d’Haïti en visite sur le territoire - 2016-12-07
Le conseiller territorial Louis Fleming, en charge de la coopération régionale, a reçu en collectivité, mardi 29 novembre 2016, monsieur Guy Didier Hyppolite, ministre du Tourisme et des Industries créatives d’Haïti. Accompagné de ses collaborateurs de cabinet, le ministre a effectué un déplacement aux Antilles, dans l’objectif de créer des liens et des opportunités touristiques inter-îles. L’échange entre Guy Didier Hyppolite et Louis Fleming a été tout...
  Lire la suite
INTERREG Caraïbes lance son premier appel à  manifestation d’intérêt (AMI) !
INTERREG Caraïbes lance son premier appel à manifestation d’intérêt (AMI) ! - 2016-10-25
" Le programme Interreg Caraïbes lance son 1er Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) du 25 octobre au 18 novembre 2016. Vous êtes une association, une entreprise publique ou privé? Vous avez une idée de projet avec la Caraïbe? Déposez votre projet dans le cadre du programme Interreg Caraïbes ! Le formulaire pré-projet est aussi disponible sur le site www.interreg-caraibes.fr Pour plus d'informations contactez le...
  Lire la suite