Services, démarches, aides et infos pratiques
RSA
RSA


Le revenu de solidarité active (RSA) a été créé par la loi du 01er décembre 2008.
Il est institué un revenu de solidarité active qui a pour objet d'assurer à ses bénéficiaires des moyens convenables d'existence, afin de lutter contre la pauvreté, encourager l'exercice ou le retour à une activité professionnelle et aider à l'insertion sociale des bénéficiaires.
Le revenu de solidarité active remplace le revenu minimum d'insertion, l'allocation de parent isolé et les différents mécanismes d'intéressement à la reprise d'activité.

Elle est entrée en application le 1er janvier 2011 dans les départements et Collectivités d’outre-mer. Elle pose le principe des droits et devoirs des allocataires en organisant de nouvelles modalités d’orientation et d’accompagnement et créant un référent unique d’insertion sociale et professionnelle.

Le référent élabore le parcours d’insertion des allocataires du RSA par un accompagnement personnalisé social et/ou socioprofessionnel.
Il s’appuie sur l’offre d’insertion du territoire.
Il développe des relations privilégiées avec toutes les structures d’insertion de son champ d’intervention.
Il est aussi responsable de l’élaboration du contrat d’engagement réciproque (CER), de sa mise en œuvre et de son évaluation.

Les processus associés



    L’équipe pluridisciplinaire-RSA



Cette instance est consultée préalablement aux décisions de réorientation vers les organismes d’insertion sociale ou professionnelle et de réduction ou de suspension prises au titre de l’article L. 262-37 du revenu de solidarité active qui affectent le bénéficiaire.

Aussi, l’implication et la participation effective des personnes bénéficiaires en les rendant acteurs de la définition, la conduite et l’évaluation des politiques d’insertion pose ainsi le principe de la présence de représentants des bénéficiaires dans les équipes pluridisciplinaires, l’instance d’examen des dossiers individuels.

Elle est régie par un règlement intérieur compléter par une charte de déontologie.
Les missions de l’équipe pluridisciplinaire sont les suivantes :



Elle émet un avis en cas de réorientation. (art L 262-39 - art L 262-31CASF)


Elle est saisie en cas de réduction ou de suspensiondu versement du RSA; elle doit donner un avis sur le montant, le taux et la durée.


Elle émet un avis sur les amendes administratives et sur leur montant. (art L 262-52 CASF)


Elle donne un avis en cas de récidive de fausse déclaration, d’omission délibérée de déclaration ou de travail dissimulé ayant conduit au versement du RSA pour un montant indu supérieur à deux fois le plafond mensuel de sécurité sociale; ou en cas de récidive avant suppression pour une durée maximale d’un an du versement du RSA. (art L 262-53 CASF)


Elle est saisie lorsque le bénéficiaire ne s’est pas présenté aux entretiens suite à l’envoi de deux convocations;





    Les Réunions collectives partenariales



Les réunions d’information collective et partenariale, nous permettent de présenter le dispositif et de mettre en œuvre l’orientation des allocataires:



Le Revenu de solidarité active,


Le dispositif d’orientation -les types de parcours et les critères d’orientation-,


Le dispositif d’accompagnement - Les droits et devoirs, l’obligation de contractualisation d’un projet personnalisé d’accès à l’emploi PPAE ou d’un Contrat d’engagement réciproque,


L’équipe pluridisciplinaire-Rsa,


L’Aide personnalisé de retour à l’emploi


L’offre d’insertion





    L’aide personnalisée de retour à l’emploi- l’APRE



L’APRE est une aide attribuée aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), soumis à l'obligation de recherche d'emploi, afin de leur permettre de prendre en charge tout ou partie des coûts auxquels ils doivent faire face lorsqu'ils débutent ou reprennent une activité ou une formation professionnelle.
C’est un dispositif d’aide financé par l’Etat, via le Fonds national des solidarités actives.
Les dépenses susceptibles de donner lieu au versement de l'aide sont les dépenses :



de transport (par exemple : prise en charge de titres de transport en commun ou de frais de carburant, aide à l'acquisition du permis de conduire, aide à l'achat d'un véhicule, ...),


d'habillement (aide à l'achat de vêtements ou chaussures adaptées à l'emploi),


de logement (aide au déménagement par exemple),


d'accueil de jeunes enfants (prise en charge de frais de garde),


d'obtention d'un diplôme, d'une licence, certification ou autorisation.



La mise en œuvre opérationnelle de l’aide personnalisée de retour à l’emploi s’effectue avec l’implication soutenue des partenaires institutionnels.
La gestion de l’enveloppe est faite par la Collectivité en partenariat avec la CAF et le Pôle emploi.

Les partenaires du dispositif territorial-RSA:

La Collectivité est chef de file de la politique d’insertion en partenariat étroit avec les services de l'Etat, la Caisse d’allocations familiales et le Pôle Emploi.

  Synthese-du-dispositif-RSA.pdf


La demande
L’ouverture d’un droit au RSA débute par le dépôt d’un dossier de demande en priorité auprès de la CAF , qui procède à l’instruction de la demande.
A la suite d’un entretien, la CAF détermine le montant du droit au RSA et procèdent à l’ouverture du droit.
Vous pouvez calculer votre droit au RSA sur le site internet de la CAF (Test d’éligibilité)

L’orientation
Les bénéficiaires du RSA socle sont orientés, en fonction de leur situation, vers Pôle emploi , la CAF ou vers les services de la Collectivité afin de déterminer les modalités de leur parcours d’insertion.

Le Pôle emploi :
L’élaboration d’un projet personnalisé d’accès à l’emploi, le suivi est réalisé par un référent Pôle emploi

La CAF :
L’élaboration d’un contrat d’engagement réciproque «accompagnement social», le suivi est réalisé par un référent CAF.


La Collectivité:
L’élaboration d’un contrat d’engagement réciproque «accompagnement socioprofessionnel».
- Le contrat d’engagement réciproque formalise un engagement entre le référent unique agissant pour le Président La Collectivité, et le bénéficiaire RSA.

Objectif : donner à la personne les moyens de retrouver une autonomie financière en priorité par l’emploi ou la création d’une activité indépendante et, en cas de besoin, de résoudre des difficultés sociales.

L’accompagnement
Le référent unique mobilise, dans le cadre du contrat, tous les moyens du dispositif d’insertion de la Collectivité.
La Collectivité accompagne de bénéficiaires du RSA dans le cadre de leur contrat d’engagement réciproque.
Ces accompagnements sont effectués selon la situation de la personne. Ils ont pour but de résoudre des problèmes, sociaux, de santé (parcours d’insertion sociale), ou d’insertion socioprofessionnelle. Ils se concrétisent par des entretiens individuels et d’ateliers en groupe.

Les parcours d'insertion

La Collectivité développe une offre d'insertion permettant de répondre au mieux aux difficultés rencontrées par les bénéficiaires en parcours d'insertion.
Trois types de parcours sont proposés en fonction de la situation de la personne :

- un parcours d'insertion professionnelle
- un parcours d'insertion socioprofessionnelle.
- un parcours d'insertion sociale

Au sein de chacun des parcours, plusieurs actions complémentaires sont disponibles pour offrir aux bénéficiaires les meilleures conditions pour sortir du dispositif.
La détermination du parcours et de l'organisme d'accompagnement s'effectuent dans le cadre de l’évaluation avec le référent unique.

Parcours d'insertion sociale
Dans le cadre de leur contrat d’engagement réciproque et en fonction de leur situation, les bénéficiaires du RSA peuvent être orientés par leur référent unique vers un organisme conventionné afin de bénéficier d’un accompagnement destiné à les aider à résoudre des problèmes liés à leur situation sociale ou à leur état de santé.

Parcours d'insertion socioprofessionnelle
Les bénéficiaires du RSA orientées vers un parcours socioprofessionnel sont des personnes non disponibles immédiatement pour occuper un emploi en raison de difficultés sociales, mais qui ne sont pas bloquantes pour leur insertion et qui leur permettent d’entamer des démarches de recherche d’emploi.

Il s’agit de personnes:

- moins autonomes dans leurs démarches que dans le parcours professionnel;
- rencontrant des difficultés linguistiques en français ;
- rencontrant des difficultés de lecture et d’écriture en français et/ou dans leur langue natale;
- recherchant un poste pour lequel elles n’ont pas la qualification ou l’expérience nécessaire;
- recherchant un poste dans un secteur peu porteur.

L’objectif du parcours socioprofessionnel est d’aboutir dans un délai réduit, à un parcours professionnel.

Parcours d'insertion professionnelle
Le demandeur d’emploi immédiatement disponible pour occuper un emploi est tenu de participer à la définition et à l’actualisation de son Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi, d’accomplir des actes positifs et répétés de recherche d’emploi et d’occuper les offres d’emploi raisonnables qui lui sont proposées

Différents parcours d'insertion professionnelle peuvent être mis en place dont la finalité est le retour à l'emploi.

Il peut s'agir d'un accompagnement vers l'emploi mené par le Pôle Emploi ou un organisme conventionné par la Collectivité, d'un parcours dans le cadre de l'insertion par l'activité économique, d'un accompagnement vers la création d'activité, d'une reprise directe d'emploi accompagnée en bénéficiant d'un Contrat Unique d'insertion (CUI).

  Fiche-parcours-et-typologies-de-parcours.pdf