Les communiqués

2020-05-17 Informations CORONAVIRUS
C'est aujourd'hui bien à l'État français de prendre sa responsabilité quant à la gestion des frontières avec la partie Néerlandaise

«La ministre de Sint Maarten, madame Silveria Jacobs, m’a tenu informé, samedi 16 mai au matin, de la décision du gouvernement de Sint Maarten de lever le contrôle aux frontières à compter du lundi 18 mai, la phase de confinement prenant pris fin dimanche 17 mai au soir, sur la partie néerlandaise.

Lors des discussions préalables en réunion tripartite, jeudi 14 mai, la Première ministre Jacobs avait déjà exprimé sa volonté de mettre un terme aux contrôles frontaliers avec Saint-Martin, à compter du lundi 18 mai, alors que la représentation locale de l’Etat, madame la préfète, souhaitait poursuivre ces contrôles.

La Collectivité n’a pas de pouvoir de décision en la matière. Toutefois, dès le début de la crise, en tant que représentants élus de Saint-Martin, j’ai, avec ma Première vice-présidente Valérie Damaseau, participé aux réunions tripartites hebdomadaires dans un esprit de coopération et de fraternité et afin d’y apporter notre vision.

Nous avons donc fait connaître à nos homologues, lors de cette rencontre de jeudi 14 mai, notre avis favorable quant au principe de l’arrêt des contrôles. Nous avons proposé aux autorités compétentes que leur décision puisse intervenir dans le courant de la semaine suivante, en fonction des résultats des dernières campagnes de dépistage des deux parties, alors que toute l’île a maintenant amorcé la phase de déconfinement.

Après l’annonce officielle de la ministre Silveria Jacobs samedi matin faisant suite au vote de la motion du Parlement, j’ai immédiatement contacté la ministre des outre-mer, madame Annick Girardin, afin de lui exposer la situation à Saint-Martin et de lui faire part de la position de l’ensemble des élus de la Collectivité. Je lui ai donc demandé, également par courrier, que la France mette fin aux contrôles aux frontières, en harmonisation avec Sint Maarten; même si la décision intervenait plus tôt que prévue en réunion tripartite.

La Collectivité joue son rôle dans cette coopération entre états souverains, dans l’objectif d’harmoniser autant que possible les décisions, dans le cadre de cette crise.

Mais c’est aujourd’hui bien à l’État français seul de prendre sa responsabilité quant à la gestion des frontières.

Aujourd’hui, notre challenge commun avec Sint Maarten est bien de relancer l’économie de l’île et de réussir l’étape du déconfinement conjointement. C’est un challenge que nous devons relever ensemble, dans l’intérêt de la santé des habitants des deux parties de l’île.

Nous devrons dans un second temps préparer ensemble l’ouverture des frontières aériennes internationales pour relancer le tourisme sur l’île.

Saint-Martin et Sint Maarten sont indissociables et doivent avancer main dans la main pour faire face au déconfinement dans le cadre de cette crise sanitaire, mais aussi pour que la population de l’île puisse revivre et reprendre ses habitudes de travail et de vie, dans le respect des gestes barrières qui font désormais partie de notre quotidien.

Le contrôle des frontières a été institué pour des raisons d’urgence sanitaire qui n’ont plus lieu d’être aujourd’hui. En effet, les ressources sanitaires actuelles, à la fois françaises et néerlandaises, se sont renforcées et doivent dorénavant permettre de faire face à la survenue de nouveau cas.

La situation sanitaire de l’île a été gérée conjointement, en bonne intelligence, avec une volonté commune de faire face, ensemble.

Aujourd’hui, le gouvernement de Sint-Maarten et les services de l’état Français, en collaboration avec la collectivité de Saint-Martin doivent pouvoir continuer de gérer ensemble la situation sanitaire à venir et prendre les décisions qui s’imposent en cas de nécessité.».

Daniel GIBBS

Président




2020-05-12 Environnement et Cadre de vie
Vigilance feux de broussailles

La sécheresse des végétaux, conjuguée à des épisodes de vent fort, représente un réel danger pour les risques d’incendie.

Les températures élevées, la sécheresse des sols et de la végétation, forment des éléments propices aux départs de feu. La population est invitée à observer des précautions simples:


Eviter l’écobuage et les feux dans le cadre du jardinage
Ne pas jeter les mégots de cigarettes, surtout en bordure des routes et des haies ou broussailles.


La Collectivité a dépêché la police territoriale sur les sites de charbonnage sauvage et a demandé aux propriétaires des terrains concernés, notamment dans la zone de Concordia, de faire stopper immédiatement ces pratiques dangereuses et irrespectueuses de l’environnement, sur leur propriété.

La collectivité de Saint-Martin invite donc la population à la plus grande vigilance.


2020-05-11 Aides / Démarches / Services
SAUR Saint-Martin: Information aux usagers

MESSAGE POUR DIFFUSION IMMEDIATE



L’accueil physique du public reste fermé durant le mois de mai, en attendant la mise en place des dispositions sanitaires pour vous accueillir en toute sécurité.

Pour toutes demandes, nos conseillères clientèle restent disponibles sur demande.saur-saint-martin@saur.com et nous vous invitons à privilégier cette adresse mail pour nous contacter.

Vous pouvez également nous joindre au 0590 87 97 03 Du lundi au vendredi de 7 h 30 à 15 h.

En ces circonstances exceptionnelles, nous comptons sur votre compréhension.

Votre service Client Saur Saint Martin




2020-05-11 Informations CORONAVIRUS
Point COM Facebook Live N°6 - Lundi 11 mai 2020 - 16h00

Merci de nous rejoindre pour notre point d’actualité hebdomadaire.

*****************

Bonjour à ma première vice-Présidente, Valérie Damaseau avec qui nous vous présentons ce Point Com en français et en anglais.

Chers citoyens,

Bonjour à tous,

Nous entrons, à compter d’aujourd’hui, dans une étape décisive de la crise de Covid19 qui affecte tout le territoire français depuis maintenant 2 mois.

J’insiste sur l’aspect décisif, car la sortie progressive du confinement ne signifie pas que la crise est finie.

La découverte d’un nouveau cas dépisté positif, ce week-end à Saint-Martin, vient confirmer l’impérieuse nécessité d’être vigilants et d’agir dans le respect des mesures barrières qui nous protègent tous, mutuellement.

Chacun d’entre vous doit avoir pleinement conscience de la situation sanitaire encore très fragile de notre territoire. Le virus circule certes faiblement, mais il n’a pas disparu.

La campagne de dépistage PCR mise en place par l’Hôpital en partenariat avec l’ARS, la collectivité, la préfecture et les associations partenaires, a été lancée, le 4 mai dernier. À l’issue de la première semaine, sur 80 tests réalisés dans les quartiers, sur des personnes symptomatiques volontaires, un seul est, pour l’instant, revenu positif. Le malade est pris en charge et l’ARS procède aux vérifications dans l’entourage.

C’est un résultat qui vient rappeler à l’ordre ceux qui songeraient à baisser la garde en sortie de confinement. Il reste encore une semaine de dépistage de proximité. Il convient donc d’attendre jusqu’au 18 mai, pour que ces résultats soient affinés et que l’ARS nous transmette un retour circonstancié.

Nous invitons toutes les personnes ressentant des symptômes du COVID19 (fièvre, toux, maux de ventre) à profiter de la mise à disposition de ce dispositif de dépistage mobile.

Les résultats sont anonymes et permettent au patient de bénéficier d’une prise en charge plus précoce, mieux adaptée, et aussi et surtout de protéger les personnes qui l’entourent.

C’est aujourd’hui notre seul moyen de limiter la propagation de virus et de protéger ceux qui nous sont chers.

Nous devons nous montrer extrêmement prudents. Un retour de l’épidémie est toujours possible - certains pays en ont fait la douloureuse expérience - c’est pourquoi, je vous demande de poursuivre vos efforts et de continuer à respecter les gestes barrières.

Ces gestes de protection sont d’autant plus déterminants que nous entrons dans la phase à la fois attendue et redoutée de déconfinement.

Nous l’avons répété à chaque occasion: il y a un avant et un après Covid19, nos habitudes doivent impérativement changer et s’adapter.

Pour réussir la sortie du confinement et permettre à l’économie saint-martinoise de renaître progressivement, nous devons agir en toute responsabilité dans l’espace public et respecter toutes les consignes de sécurité sanitaire recommandées par l’Agence régionale de santé.

Le confinement a été une expérience inédite, marquante, pour chacune et chacun d’entre nous.

Nous pouvons être fiers de la manière dont nous avons géré, tous ensemble, cette période de privation de liberté. Vous l’avez fait, en grande partie dans le respect des consignes et nous vous en remercions.

Pendant deux mois, les commerces autorisés nous ont accompagnés dans notre quotidien de confinés, et nous ont permis de subvenir à nos besoins élémentaires: les magasins de courses alimentaires, les entreprises de réparations d’urgence, les entreprises du BTP, la restauration à emporter, les professions médicales et les pharmacies.

Malgré les difficultés sanitaires et les problèmes d’organisation, ces chefs d’entreprise et leurs employés ont répondu présents pendant toute la période de confinement.

Nous vous disons tout simplement MERCI.

Parmi les initiatives privées solidaires qui se multiplient depuis deux mois au bénéfice de notre communauté, nous voudrions saluer, aujourd’hui, le geste de la société MOTORWORLD Saint-Martin/Sint Maarten, qui a fait un don de 2000 masques jetables à la Collectivité.

Nous avons choisi de donner ces 2000 masques aux responsables des Conseils de quartier, pour qu’ils soient distribués sur le terrain.

Je voudrais aussi saluer le travail des couturières qui ont participé à la fabrication des masques en tissu lavables aux normes AFNOR. Ce dispositif est porté par la Préfecture et la Collectivité en partenariat avec la plateforme Initiative St Martin Active et la Fondation de France.

Nous avons rendu visite, jeudi dernier, aux couturières de Quartier d’Orléans et de Rambaud. Toutes ensembles, elles ont fabriqué 10000 masques en un temps record.

Cet engagement mérite d’être souligné ici, car ces masques seront d’une grande utilité pour la population scolaire ces prochains jours et au mois de septembre.

Je remercie aussi notre partenaire financier sur cette Opération, la Fondation de France et plus particulièrement Karine Meaux.

Nous savons votre impatience à recouvrer la liberté d’agir, mais nous vous demandons d’aborder le déconfinement avec méthode, sans prise de risques inutile, en prenant le temps de préparer ce retour à la vie en société, selon les modalités mises en place par le gouvernement.

Nous savions aussi votre impatience - votre besoin même devrais-je dire pour certains - à vouloir profiter des bienfaits de la mer après deux mois confinés à la maison.

A la veille du déconfinement, le 8 mai, nous avons jugé bon de lever l’arrêté territorial pris au début de la crise, pour vous permettre de pratiquer des sports individuels sur la plage et de profiter des bains de mer.

Nous avons constaté une affluence raisonnable sur les plages, ce week-end, ce qui prouve qu’il y avait une réelle attente de ce côté-là. Mais attention, vous devez impérativement éviter les regroupements.

Votre seule contrepartie est de respecter strictement les termes de l’arrêté, qui proscrit les barbecues, pique-niques et les rassemblements sur la plage jusqu’à nouvel ordre.

Je compte sur vous pour continuer à respecter ces consignes. J’ai d’ailleurs demandé à la police territoriale de surveiller la bonne exécution de cet arrêté.

Voilà ce que je voulais vous dire en préambule, avant d’aborder la question des écoles.



ENGLISH VP1

Good afternoon fellow citizens,

Thank you for joining us for our weekly bilingual news update.

We are entering, as of today, in a decisive stage in the Covid 19 crisis which has been affecting our territory for the last 2 months.

We insist on the decisive aspect, because the gradual end of confinement does not mean that the crisis is over. The discovery of a new positive case detected this weekend in Saint-Martin confirms the pressing need to remain vigilant and to act in compliance with the barrier measures that mutually protect us all.

We must all be aware of the fact that the health situation on our territory is still very fragile. The virus is circulating less, but it has not disappeared.

The PCR screening campaign that we have implemented in partnership with the Hospital, the Regional Health Agency, the State and partner associations, was launched on May 4th. At the end of the first week, 1 test for the time being has come back positive out of 80 tests carried out in the districts on symptomatic volunteers. The patient is currently being taken care of and the Regional Health Agency is following up with those who may have been in contact with this person.

This result should call to order those who are considering lowering their guard as we gradually come out of confinement. But please be careful as there is still a week left of screening in this first phase. We must therefore wait until May 18th for these results to be finalized and provided by the Regional Health Agency.

Again, we invite all people experiencing flu-like symptoms, fever and stomach aches to take advantage of this mobile screening device. The results are anonymous and allows the patient to benefit from an early and better adapted care. It allows to protect the people around them as well.

We have to be extremely careful. A return to the epidemic is always possible - some countries have had the painful experience – therefore we ask you to continue your efforts and to continue to respect the barrier measures. These protective gestures are all the more crucial as we enter the deconfinement phase.

We have said it every time: there is a before and will be an after Covid19, our habits must change.

To successfully break out of confinement and allow the gradual rebirth of Saint-Martin’s economy, we must act with full responsibility in public spaces and comply with all the health security instructions recommended by the Regional Health Agency.

Confinement was a unique and memorable experience for each and every one of us. We are proud of how we handled this period of deprivation of liberty as a whole and you did it in accordance to the instructions and we thank you for it.

We understand your eagerness, but we ask you to approach deconfinement wisely, without taking unnecessary risks, taking the time to prepare for this return to life in society, according to the procedures put in place by the government.



For two months, authorized businesses supported us in our daily confinement, and allowed us to meet our basic requirements: grocery stores, emergency repair companies, medical offices and pharmacies.

These business owners and their employees remained available during the entire confinement period despite health and organizational issues.

We simply want to say THANK YOU to all of you.

Among the private solidarity initiatives which have multiplied over the past two months, we would like to salute, today, the gesture of MOTORWORLD Saint-Martin / Sint Maarten, that donated 2000 disposable masks to the Collectivité.

We have chosen to give these masks to the heads of the district councils, so that they can be passed out within the community.

The work of the seamstresses who participated in the production of AFNOR washable masks should also be commended. This system is supported by the Préfecture and the Collectivité in partnership with the Initiative Saint Martin Active platform and the “Fondation de France”.

Last Thursday, we visited the seamstresses in French Quarter and Rambaud. All together, they produced 10,000 masks in record time.

This commitment deserves to be highlighted, because these masks will be of great use for the students in the coming days and in September.

We also knew you were eager to take advantage of the sea and its many benefits after two long months confined at home.

On the eve of the deconfinement, we saw fit to lift the territorial decree taken at the beginning of the crisis, to allow you to practice individual sports on the beach and enjoy swimming.

We saw a crowd on the beaches this weekend, which proves that there was a real expectation there. But beware, it is imperative you avoid gatherings. The Regional Health Agency has confirmed the good quality of the water, so there is presently no issue, other than strictly respecting the terms of the decree, which prohibits barbecues, picnics and gatherings on the beach until further notice. We are counting on you to continue to respect these instructions. The territorial police will be monitoring the proper execution of this order.



Thème 1: La réouverture des écoles



Nous avons annoncé, jeudi dernier, la réouverture des classes de CP, de CE1 et CM2, à partir de lundi prochain, le 18 mai.



Rouvrir nos bâtiments scolaires pour ces trois niveaux d’enseignement, est une décision mûrement réfléchie.

Car si la reprise de l’école est une exigence de l’Etat à partir du 11 mai, elle est placée sous la protection juridique et la responsabilité pénale des maires. Donc par conséquent des présidents de Collectivités. Notre appréhension à ouvrir massivement les écoles est, me semble-t-il, plus que légitime, puisqu'il en va de la santé des élèves notamment.



C’est la raison pour laquelle, je me suis appuyé sur mes directeurs à qui nous avons demandé une analyse pointue de la situation de nos établissements au regard notamment des protocoles sanitaires de l’Etat.

Nous nous sommes montrés intransigeants sur les moyens déployés pour une sécurité optimale des élèves et des encadrants scolaires.



Nous avons longuement échangé avec le Recteur Mostafa Fourar et la préfète Sylvie Feucher.

Nous avons consulté les partenaires sociaux et les parents d’élèves.

Nous avons travaillé en interne et nous avons choisi de porter nos efforts sur la réouverture de trois niveaux et seulement pour les classes de primaire.



J’ai été très sensible à l’appel du recteur qui m’a alerté sur l’enjeu pédagogique pour ces écoliers dont tous n’ont pas la chance d’avoir eu, à la maison, un suivi quotidien des apprentissages durant ces derniers mois.

Or, ce sont des classes charnières en matière d’apprentissage de la lecture, pour les CP et CE1, et de la préparation à l’entrée en 6ème pour le CM2.

Voilà les raisons qui nous ont poussé à répondre favorablement à la demande de l’éducation nationale, mais en limitant les classes concernées selon nos priorités et nos moyens.

Ce compromis nous a permis de travailler sur des modèles qui mobilisent un nombre réduit d’élèves au sein d’un même établissement, limitant ainsi les contacts et les risques, mais leur permettant de bénéficier d’un mois et demi d’apprentissage, ce qui est loin d’être négligeable, si la situation sanitaire de notre territoire continue de se stabiliser.



La collectivité vient d’achever les travaux de plomberie et d’électricité dans les 8 écoles primaires concernées par la réouverture. Nous procédons cette semaine à la désinfection de toutes les salles de classe, pour permettre leur utilisation pour une ouverture pédagogique à compter du 18 mai.

L’éducation Nationale a défini les horaires d’enseignement : Les enfants seront accueillis de 8h00 à 12h45 du lundi au vendredi, en journée continue, mercredi inclus.

Un repas chaud sera servi à tous les élèves chaque jour par la CTOS, dans les réfectoires, selon les règles d’hygiène imposées.

De manière exceptionnelle, et pour simplifier et sécuriser la logistique des prises de repas, j’ai décidé, avec notre collègue Pascale Laborde, présidente de la CTOS, d’offrir les repas aux élèves et aux enseignants, jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Nous avons considéré que c’était un coup de pouce pendant cette période de crise.

Nous avons aussi considéré, avec mon exécutif, que les conditions n’étaient pas réunies pour rouvrir les classes de maternelles avant le mois de septembre. Le risque est trop grand pour cette tranche d’âge et les moyens n’étant pas tous garantis à ce stade, nous ne prendrons pas de risque et préférons prendre le temps de préparer une rentrée 2020 la mieux sécurisée possible pour les petits et tous les personnels qui en prennent soin.

A ce sujet, je suis convaincu que nous devons préparer la rentrée de septembre et mettre en place une vraie concertation avec les enseignants et les parents et dans chaque établissement, pour construire ensemble un nouveau modèle de scolarisation acceptable, qui articulera des cours en classe et un enseignement à distance pour tous les élèves.

Je veux que nous soyons prêts à faire face à tous les cas de figure.

Pour les classes de collège, les discussions sont en cours avec les acteurs de l’éducation et ne portent que sur les classes de 6e et 5e pour lesquels le manque d’autonomie de certains nécessite encore de l’encadrement. Nous serons en mesure de donner une réponse ferme, la semaine prochaine mais le dispositif d’enseignement à distance est de toute façon maintenu pour tous les collégiens.

Pour les lycées, nous souhaitons que l’enseignement à distance soit privilégié, jusqu’à la fin de l’année scolaire. Je rappelle que la Collectivité a déployé des moyens numériques pour accompagner certains élèves, qui ne disposaient pas de matériel.

Nous sommes également sensibles à la situation des établissements privés hors cadre à Saint-Martin.

J’ai demandé au recteur Mostafa Fourar, de prendre en considération les enfants scolarisés dans des écoles privées non conventionnées du second degré, afin que ces écoles puissent fonctionner au même titre que les autres écoles dans le cadre des examens.

Je remercie vivement le recteur d’avoir pris cette problématique en considération, car il a obtenu du ministère de l’Education Nationale que ces écoles puissent intégrer le système de contrôle continu pour les élèves qui passent le Diplôme National du Brevet, le fameux brevet des collèges, et le BACCALAUREAT.

Ce n’est pas dans la tradition, mais à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle: l’égalité des chances doit être respectée. C’est ce qui nous importe avec mes élus.

Les conditions d’hygiène et de sécurité étant réunies et les personnels suffisamment nombreux, les élèves de CP, CE1 et CM2 pourront reprendre le chemin de l’école, lundi prochain.

Les parents ont le choix et les inscriptions doivent se faire directement auprès de la direction de l’école de votre enfant, qui vous expliquera les modalités de cette reprise.

Pour ce qui concerne les inscriptions scolaires annuelles pour la rentrée de septembre:

Elles seront ouvertes, cette semaine, sur le site Internet de la Collectivité www.com-saint-martin.fr

La Collectivité vous proposera de remplir un formulaire à retourner avec les pièces justificatives, au service de l’éducation.

Tant que les services de la Collectivité fonctionnent en mode dégradé, nous procèderons aux inscriptions par Internet. Les modalités et la liste des pièces à fournir vous seront communiquées par voie de presse cette semaine.



ENGLISH VP1

TOPIC 1: The reopening of schools

On the matter of the reopening of schools, 1st, 2nd and 5th grade will be reopening on May18th as announced.

The decision of reopening our school buildings for these three levels of education was well-considered by our team.

Though the reopening of schools on May 11th is a requirement of the State, it is placed under the legal protection and the criminal responsibility of the mayors. Hence, Presidents of Collectivities. This is the reason why we took necessary precautions, we relied on our directors, to whom we asked for a detailed analysis of the situation of our establishments with regard in particular to the health protocols of the State.

We were uncompromising on the means deployed to ensure optimal safety of our students and school supervisors. We have had long discussions with both the Rector MOSTAFA FOURAR and the Préfète SYLVIE FEUCHER and consulted the social partners and parent’s associations as well. We worked with our services and chose to focus our efforts on reopening these three grades only in the primary level.

We were very receptive to the Rector’s appeal regarding the educational stakes affecting children who were not as fortunate as others to have had daily assistance at home during these last months. These are key stages in terms of learning to read and write for 1st and 2nd graders, and preparation for entry into middle school for the 5th graders.

Those are the reasons which prompted us to respond favorably to the National Board of Education, while limiting the classes concerned according to our priorities and our means.

This compromise has enabled us to work on models that permit a reduced number of students within the same establishment, thus limiting contacts and risks, yet allowing them to benefit from a month and a half worth of learning, which is far from negligible, if the health situation of our territory continues to stabilize.

The Collectivité has just completed plumbing and electrical work in the 8 primary schools that will be reopening. We are starting this week the disinfection of all classrooms in order to open our schools as of May 18th.

The National Board of Education has defined the school hours: Children will be welcomed from 8:00 am to 12:45 pm, Monday to Friday, non-stop, Wednesday included.

A hot meal will be served each day by the CTOS, in the cafeterias, according to the hygiene regulations imposed. We decided, with our colleague PASCALE LABORDE, president of the CTOS, in order to simplify and secure the logistics of daily meals, to exceptionally provide free meals to all the students and teachers until the end of the school year.

On the other hand, we considered that the conditions were not met to reopen the kindergarten classes before the month of September.

Considering the fact that the risks are too great for this age group and the means are not all guaranteed at this stage, we prefer taking adequate time to safely prepare the 2020 back-to-school both for the children and the personnel that takes care of them.

For middle school classes, discussions are ongoing with education stakeholders however, they concern only grades 6 and 7 for which some lack of autonomy still requires supervision. We will be able to give a firm answer next week, but the distance learning system is still maintained for all middle school students.

For high schools, we want distance learning to be privileged until the end of the school year. The Collectivité has deployed digital means to support students in difficulty.

Furthermore, we are also sensitive to the situation of private schools. We have asked Rector FOURAR to take into account children enrolled in private schools, so that they can function in the same manner as other schools.

We wish to sincerely thank the Rector for having taken this issue into consideration. The Ministry of Education has since accepted that these students be integrated in the continuous exam system put in place for students who will be passing the “BREVET DES COLLÈGES” and the BACCALAURÉAT EXAMS.

This is unconventional; however, exceptional situations call for exceptional measures. What matter most to us as elected officials is that equal opportunities for all be respected.

Considering that health and safety conditions are met and that the staffing is sufficient, the 1st, 2nd and 5th graders can go back to school next Monday.

Parents have the choice naturally and registrations must be made directly with the administration of your child's school, who will explain the arrangements for this resumption.

Regarding the September back-to-school registrations:

These will be open as of this week on the Collectivité’s website: www.com-saint-martin.fr

The Collectivité will propose to fill out a form that has to be returned with supporting documents, to the education department.

As long as the services of the Collectivité are partially operational, we will proceed to registrations by Internet. The terms and the list of documents required will be communicated to you by press this week.



Thème 2: La réouverture des services publics

Cela nous amène à la reprise des services publics de la Collectivité.

Nous avons tenu un comité technique, jeudi 7 mai, et il a été convenu de procéder à la désinfection de l’ensemble des bâtiments de la Collectivité, pour pouvoir, à nouveau, accueillir les personnels et le public.

La désinfection est programmée cette semaine.

Nous tiendrons un nouveau comité technique la semaine prochaine pour définir les modalités d’une reprise progressive des services à partir du 18 mai.

Le plan de crise de continuité des services publics reste donc en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

Les permanences d’urgence demeurent ouvertes pour l’Etat civil, le Pôle social et les services techniques, afin de vous permettre d’effectuer les formalités d’urgence.

Vous trouverez les horaires et les coordonnées de ces permanences sur cette page d’information.



Toutes les délégations de la Collectivité sont mobilisées dans la gestion de cette crise, depuis le premier jour.

Il convient de saluer l’implication de nos agents territoriaux pleinement mobilisés au service des administrés, en particulier des plus démunis.

Sur ce point précis, la Collectivité maintient son dispositif Pacte de Solidarité.

Nous avons distribué, la semaine dernière, 22 repas de la CTOS et 318 colis alimentaires aux personnes âgées, handicapées ou en situation de précarité.



TOPIC 2: The reopening of public services

On the resumption of public services of the Collectivité:

We held a technical committee last week Thursday during which it was agreed to disinfect all of the buildings of the Collectivité, so that we can once again accommodate staff and the public.

The disinfection is scheduled for this week, we will hold another technical committee meeting next week to define the terms of a gradual resumption of services.

Until further notice, the continuity plan for public services remains in effect. All the Departments of the Collectivité have been mobilized from the beginning in the crisis management.

Helpdesks remain at your disposal by the Civil Registry, the Family and Social Affairs and Public Works services, to allow you to carry out emergency formalities.

You will find the contact details of these services on this information page.

We wish to acknowledge the involvement of our territorial agents who are fully mobilized at the service of the citizens, in particular of the most disadvantaged.

On this specific point, the Collectivité is maintaining its Solidarity Pact system. Last week, we distributed 22 meals from the CTOS and 318 food baskets to the elderly, the disabled and those in vulnerable situations.



Thème 3: La réouverture des commerces

Venons-en maintenant au déconfinement économique, qui sera progressif durant le mois de mai.

Cette semaine, plusieurs catégories de commerce sont autorisées à rouvrir leurs portes.

Pour l’heure, seuls les bars et les restaurants doivent encore patienter.

Certains commerçants nous ont alertés sur la nécessité pour eux d’organiser une période de soldes plus longue afin de leur permettre de relancer leur activité.

J’ai entendu cet appel de nos entreprises qui traversent des difficultés sans précédent et j’ai saisi le ministère de l’économie et des finances, monsieur le ministre Bruno Lemaire et madame la Préfète, pour que la période officielle des soldes soit instituée, à titre exceptionnel cette année, du 11 mai au 31 août, plutôt que du 11 au 24 mai 2020.

Cette mesure est de nature à donner une véritable chance aux commerçants de retrouver de la trésorerie pour payer leurs fournisseurs et pour qu’ils puissent redémarrer leur activité dans des conditions plus favorables.

Pour le secteur du tourisme et de la restauration, nous souhaitons une réouverture la plus rapide possible pour ce secteur d’activité qui constitue une grande part du tissu économique local.

Nous avons organisé des réunions de travail avec les services de l’Etat, mais aussi avec les acteurs concernés et les organismes socioprofessionnels, afin de discuter avec eux des modalités sanitaires de la reprise mais aussi des dispositifs d’aides que nous avons mis à disposition depuis quelques semaines.

Nous sommes en train de mettre en place un plan de déconfinement avec madame la Préfète.

Ce plan comportera des modalités d’action et des recommandations, afin de permettre aux entreprises du tourisme de rouvrir leurs établissements, avant la fin du mois de mai, dans la mesure où les conditions sanitaires restent favorables.

Le président de la République nous a donné son accord, à la condition de mettre en place des mesures sanitaires strictes et adaptées, permettant de protéger la clientèle et le personnel.

Nous y travaillons. Les restaurateurs ont fait des propositions. Nous serons en mesure de donner des indications claires ces prochains jours.



ENGLISH VP1



TOPIC 3: Stores reopening

We would like to give a few points on the subject of economic deconfinement, which will be progressive during the month of May.

This week, several categories of trade are authorized to reopen for business with the exception of bars and restaurants which still have to wait.

Some merchants have alerted us on the need for them to organize a longer sales period to allow them to restart their business.

We have taken into consideration this request and brought it forward to the Minister for Economic Affairs and Finance, Minister BRUNO LEMAIRE, so that exceptionally this year, the official sales period can be extended from May 11th to August 31st instead of May 24th 2020.

This measure is likely to give merchants an opportunity to generate cash to pay their suppliers and therefore allowing them to restart their business under more favorable conditions.

Our position regarding the tourism sector is clear: we want to reopen as quickly as possible for this sector of activity which constitutes the bulk of the local economic fabric.

We have held work meetings with the State services, as well as with the various economic actors and socio-professional organizations, to discuss the sanitary terms and conditions of the recovery as well as the different aids we have put in place over the last weeks.

We are in the process of implementing a deconfinement plan with Madame la Préfète. This plan will define the terms and recommendations to allow businesses in the tourism industry to reopen their establishments before the end of May.

The President of the Republic has given us his approval, on the condition that we implement strict sanitary measures to protect customers and personnel.



We are actively working on it; the restaurateurs have made few proposals. We will be able to provide clear guidance in the coming days.

Thème 4: Les restrictions aux frontières

L’économie saint-martinoise s’est construite historiquement en lien avec la partie hollandaise et vice versa.

Les interactions familiales, culturelles et économiques entre le nord et le sud sont indissociables, les saint-martinois y tiennent car leur vie quotidienne est construite ainsi.

Ces interactions sont basées sur le Traité de 1648 et le principe cher aux Saint-martinois de libre circulation des biens et des personnes.

Notre économie, comme celle de Sint Maarten, fonctionne sur ces fondations historiques, ébranlées depuis la crise du Covid19.

Le contrôle strict des frontières, qui - rappelons-le - est un dispositif exceptionnel qui répond aux urgences de la crise sanitaire, est une question sensible pour nous tous.

La Collectivité met toute son énergie pour que les autorités compétentes assouplissent le dispositif tout en restant vigilant, et permettent aux salariés et aux chefs d’entreprise, de circuler entre les deux parties de l’île.

Il en va de la suivie d’entreprises et donc, de notre économie.

Les discussions sont en cours et nous avons fait, dans le cadre des réunions tripartites, un certain nombre de propositions à la partie hollandaise.

Les frontières sont restreintes pour des raisons sanitaires, mais à l’heure du déconfinement et de la stabilisation de la situation sanitaire chez nos voisins, cette question doit trouver rapidement une réponse.



ENGLISH VP1

TOPIC 4: Border restrictions

The economy of Saint-Martin has historically been built in connection with the Dutch side and vice versa. The family, cultural and economic interactions between the north and the south are inseparable, we as Saint-Martin people are attached to these because our daily life has been built like this.

These interactions are based on the Treaty of 1648 and the principle dear to Saint-Martin residents of the free movement of goods and people. Our economy, like that of Sint Maarten, operates on these historic foundations, which have been shaken since the Covid19 crisis.

Strict border control during this time of crisis is a sensitive issue for all of us.

The Collectivité is putting all its energy into making the system more flexible while remaining vigilant, and allowing employees and business owners to move between the two parts of the island.

Discussions are ongoing with our counterpart on the southern side and the state to whom we have made several propositions.

Borders have been restricted for health reasons, however considering the gradual deconfinement and stabilization of our health situation overall, we must find a solution rapidly.



Thème 5 : La fiscalité

De nombreux contribuables nous interrogent sur la déclaration des revenus de 2019 et c’est tout à leur honneur !

La campagne a débuté la semaine dernière, les déclarations commencent à arriver dans les boîtes aux lettres.

Les formulaires de déclaration et les notices correspondantes, sont en ligne sur le site Internet de la Collectivité.

Une fois remplies, les déclarations d'impôt des professionnels et des particuliers pourront être déposées dans la boîte aux lettres située à l'entrée du pôle fiscal ou de la trésorerie.


La date limite de déclaration est fixée au 31 mai 2020. Le Conseil exécutif pourra prolonger cette date en cas de besoin.

Sur le volet 1 du fonds de solidarité-Covid19, le Centre des finances publiques de Saint-Martin nous indique avoir traité 250 dossiers sur 826 demandes. De nombreux chefs d’entreprise attendent cette aide financière, pour le mois de mars et pour le mois d’avril.

Nous avons demandé aux services de la Direction générale des finances publiques, la DGFIP, de mettre tout en œuvre pour accélérer le traitement des dossiers déposés par les entreprises de Saint-Martin.

Rappelons également que le Centre des finances publiques de Saint-Martin traite les reports de paiement de taxes et impôts que nous avons mis en place pour soutenir les entreprises, dans le cadre de cette crise.

Pour pouvoir bénéficier des reports de paiement de la TGCA et de l‘impôts sur les sociétés jusqu’au 31 décembre 2020 et de la patente commerciale jusqu’au 31 mars 2021, les chefs d’entreprise sont invités à télécharger le formulaire prévu à cet effet, sur le site internet de la Collectivité, puis à le retourner à la DGFIP.



ENGLISH VP1

TOPIC 5: Taxation

Many taxpayers have asked us about the 2019 Income Tax Return. The campaign started last week; you will receive your Tax forms by mail.

The declaration forms and their instruction sheets are accessible online as well on the Collectivité’s website if needed.

Once completed, the tax returns for professionals and individuals can be directly dropped at the Tax Office or the Treasury Department’s mailbox.

The declaration deadline has been set for May 31, 2020, however the Executive Council may extend this date if necessary.

In respect to the Component 1 of the Solidarity Fund, the Saint-Martin Public Finance Department informed us that it has processed so far 250 files out of 826 requests.

We asked the services of the Public Finance Department to speed up as much as possible the file processing.

Furthermore, please be reminded that the Public Finance Department is SIMULTANEOUSLY processing the tax deferrals we have put in place to support businesses in the context of this crisis.
To benefit from the deferrals of payment of the TGCA and corporate tax until December 31, 2020 as well as the business license until March 31, 2021, business owners are invited to complete the forms that are available on the Collectivité’s website.



Thème 6: Le Cadre de Vie

Pour ce qui concerne les travaux en cours, la délégation Cadre de Vie, présidée par notre collègue vice-président Steven Patrick, poursuit ses actions de service public.

La dernière tranche du chantier d’enfouissement des réseaux électriques et fibrés pour le secteur de Cripple Gate/Saint-Louis, est quasiment achevée.

Le prestataire redouble d’efforts pour clôturer le chantier aujourd’hui.

Les services techniques poursuivent les travaux de plomberie, d’électricité et de marquage au sol dans les établissements scolaires du 1er degré.

A ce jour, les 12 écoles primaires ont bénéficié de ces travaux. Le chantier sera étendu aux établissements du second degré.

La Délégation Cadre de Vie a planifié une réunion de travail, mardi 12 mai, avec le maître d’ouvrage pour fixer la date de reprise du chantier du pont de Sandy Ground. 10 jours de travaux sont nécessaires pour remettre le pont en service.

Une dernière phase de travaux d’une période de 21 jours, sera ensuite programmée durant les grandes vacances.

Nous aurons alors achevé la réhabilitation complète du pont de Sandy Ground, pour un investissement global de 1.6 Million d’euros.

Voilà chers amis, le message de l’exécutif, en ce lundi 11 mai 2020. Journée charnière dans cette crise, puisque nous sortons progressivement de deux mois de confinement.

Nous vous renouvelons nos recommandations de prudence.

Le déconfinement doit être appréhendé avec la plus grande vigilance et nous comptons sur votre bon sens pour préserver les résultats des efforts consentis ces deux derniers mois.

ENGLISH VP1

TOPIC 6: Public Works and Environment Affairs

The Public Works and Environment Affairs Department, chaired by our colleague Vice-President Steven Patrick, continues its public services.

The final phase of the ungrounding of electrical and fiber optic networks for the Cripple Gate / Saint-Louis sector is almost completed. The service provider has doubled its efforts to complete the site by today.

The Technical services department are continuing, plumbing and electrical work and floor marking in the elementary schools.

So far, 12 elementary schools have benefited from this work which will be extended to secondary schools.

On the other hand, the department has scheduled a work meeting on Tuesday May 12th with the contractor to set the date for resumption of work on the Sandy Ground bridge. 10 days of work are required to put the bridge back into service.

A final phase of work which will take 21 days will then be scheduled for summer 2020.

We will then have completed the rehabilitation of the Sandy Ground bridge, for a total investment of 1.6 million euros.



There you have it, the message from the Executive today May 11th, historic date, as we are officially today gradually coming out of confinement.

We REITERATE our caution recommendations to you. The confinement must be understood with the UTMOST vigilance and we know that we can count on your full sense of responsibility to preserve the results of the efforts made over the past two months.



Questions de la presse

PRESIDENT

Nous allons maintenant passer aux questions des médias:

NATHALIE

Bonjour à tous,

PREMIERE QUESTION DU JOURNAL 97150

Pour relancer l’économie, la Collectivité de Saint-Martin souhaite que les bars et les restaurants puissent rouvrir dans un terme plus proche que dans l’hexagone où le gouvernement envisage une réouverture courant juin. Le Président Macron s’est dit favorable à votre souhait. Toutefois, faut-t-il attendre un décret du gouvernement permettant ces réouvertures prématurées sur notre territoire?

Nous avons effectivement demandé au Président de la République l’autorisation de redémarrer au plus vite ce pan de notre économie. Il constitue une part importante du tissu économique local et il est urgent que ces entreprises, qui ont déjà subi la tripple sanction avec Irma et les mouvements sociaux de décembre, et maintenant le confinement COVID19, puissent reprendre leur activité.

Nous n’avons pas besoin d’un décret mais les mesures de déconfinement et les dates de réouverture doivent recevoir l’aval du Gouvernement et notamment du ministère de la Santé.

C’est la raison pour laquelle, nous travaillons avec les services de la Préfecture et les organisations socioprofessionnelles, sur un plan de déconfinement spécifique à ce secteur d’activités.

Sous réserve d’une situation sanitaire stable, la réouverture devrait pouvoir être effective dans le courant du mois de mai.



We will now go to the questions from the press:

FIRST QUESTION FROM 97150 newspaper

To revive the economy, the Collectivité of Saint-Martin wants bars and restaurants to be able to reopen sooner than in France, where the government plans to reopen in June. President Macron has expressed his support to your request, however, should we wait for a government decree allowing these premature reopening on our territory? If so, when do you expect to have it?

We have asked the President of the Republic for permission to reopen this part of our economy as soon as possible. It constitutes an important part of the local economic fabric and it is urgent that these businesses, which have already suffered from Irma and the social movements last December, can resume their activity. We do not need a decree however the deconfinement measures and the dates of reopening must be approved by the Government first and more specifically by the Ministry of Health. This is the reason why we are working with the services of the Prefecture and socio-professional organizations, on a deconfinement plan specific to this sector of activity.

Depending on the stability of the health situation, the reopening should be able to take effect end of May.

QUESTION DU SOUALIGA POST

Pourquoi avoir choisi de rouvrir uniquement les classes de CP, CE1 et CM2? Que manque-t-il pour rouvrir les autres niveaux?

C’est une question importante car de nombreux parents se la posent et il est normal que nous réexpliquions ce choix.

Le recteur Mostafa Fourar et ses services nous ont alerté sur l’enjeu pédagogique pour les écoliers de ces trois niveaux en particulier, car ce sont des classes charnières en matière d’apprentissage de la lecture, pour les CP et CE1, et de la préparation à l’entrée en 6ème pour le CM2.

Malgré la réelle difficulté à rouvrir les établissements selon des protocoles sanitaires très stricts qui demandent un déploiement de moyens importants, nous avons entendu cette urgence.

Nous avons donc décidé de répondre favorablement à la demande de l’éducation nationale, mais en limitant les classes concernées selon nos priorités et nos moyens.

Les conditions ne sont pas réunies pour rouvrir les classes de maternelles avant le mois de septembre. Le risque est trop grand pour cette tranche d’âge et les moyens ne sont pas tous garantis à ce stade.

Pour les collèges, nous discutons de la possibilité de rouvrir les classes de 6ème et 5ème.

QUESTION NUMBER 2 FROM THE SOUALIGA POST WEB MEDIA

Why have you chosen to only reopen the 1st, 2nd and 5th grade classes? What is missing to reopen the other grades?

Thank you, this is an important question as many parents still need clarification as to why we made that choice.

The rector Mostafa Fourar and his services brought to our attention the educational issue for students of these three levels in particular, because these are pivotal classes in terms of learning to read, for 1st and 2nd grade, and preparation at the start of the middle school in 5th grade.

Despite the strict health protocol constraints, we have decided to respond favorably to the demand of the National Board of Education, but by limiting the classes concerned according to our priorities and our means.

However, the conditions are not yet met to reopen the kindergarten classes before the month of September. The risk is too great for this age group and the means are not all guaranteed at this stage.

We are still discussing the possibility of reopening the 6th and 7th grades classes in middle schools.





QUESTION DU 97150

Sur la réouverture des écoles, la préfète Sylvie Feucher a préalablement annoncé qu’elle ne délivrerait pas d’autorisation de franchir la frontière aux élèves qui habitent en partie hollandaise et qui sont scolarisés en partie française. Est-ce que le lien de la scolarité avec ces élèves sera préservé?



Je pense que cette question, qui relève strictement de l’enseignement, devrait s’adresser aux services de l’Etat.

Toutefois, et nous y sommes attentifs afin d’assurer l’égalité des chances, le lien de la scolarité doit être préservé dans la mesure où ces élèves bénéficient de l’enseignement à distance depuis la mi-mars.

Les élèves concernés doivent pouvoir poursuivre les cours à distance dispensés par leur établissement, comme de nombreux élèves y sont assujettis depuis deux mois maintenant.



QUESTION FROM 97150 NEWSPAPER

On the reopening of schools, the Préfète Sylvie Feucher previously announced that she would not issue an authorization to cross the border to students who live on the Dutch side and who are enrolled in schools on the French side. Will an education link with these students be maintained none-the-less?

As this is a matter of education and therefore the State’s decision, we just made sure to guarantee that this decision would not hamper or penalize our students living on the southern side.

Mme La préfète informed us that the education link will be preserved considering that these students have been benefiting from distance learning since mid-March. Those students should be able to continue the distance courses provided by their school, as many students have been doing so for the last two months.



QUESTION DU 97150

Le «filtrage» officiel de la frontière depuis plus d’un mois ne risque-t-il pas de créer un précédent inédit dans l’histoire de l’île?

Oui, c’est une situation totalement inédite dans l’histoire de Saint-Martin, si l’on met de côté l’épisode post-Irma. Pour la première fois depuis la signature du Traité de Concorde entre le nord et le sud en 1648, la libre circulation des biens et des personnes est remise en cause sur notre île binationale.

Cette décision est exceptionnelle et à la mesure de la crise que nous traversons. Nous pouvons tous en comprendre le principe. Néanmoins, nous devons trouver une issue favorable pour celles et ceux qui ont besoin de circuler entre les deux parties de l’île.

Nous sommes tous très concernés par cette question qui fera d’ailleurs l’objet d’un débat demain en commission générale avec la totalité des conseillers territoriaux.



ANOTHER QUESTION FROM 97150 NEWSPAPER

Do you fear that the official "filtering" of the borders that has lasted over a month could set a precedent unheard in the entire history of the island?

Indeed, this is a completely new situation in the history of Saint Martin. For the first time since the signing of the Treaty of Concordia between the north and the south in 1648, the free movement of goods and people is called into question on our binational island. However, understandably this decision is proportionate to the crisis we are going through.

Therefore, we must find a more feasible, proactive and favorable solution for everyone needing to cross the border.

These solutions and deliverance of waivers must be in alignment with the gradual deconfinement reality of both sides.

We are all very concerned by this matter, which will be debated tomorrow in a general committee with all of the territorial councilors.

QUESTION DU PELICAN

Le déconfinement est lancé, la baignade est maintenant autorisée. Pouvez-vous statuer sur les activités de plaisance et les sports nautiques, dans le respect des règles et des gestes barrières?

Sur ce point, les responsabilités sont partagées. La Collectivité a la responsabilité des plages. Nous avons décidé donc de levée une partie des restrictions, le 8 mai dernier, en autorisant la promenade sur la plage et la baignade.

Pour lever l’interdiction de la pratique commerciale des sports nautiques, nous devrons en discuter au préalable avec les services de l’Etat, ce qui est le cas actuellement. C’est une décision conjointe.

Pour ce qui est des activités nautiques individuelles non motorisées et non commerciales, après discussion ce week-end avec la Préfète sur le phasage du déconfinement, la collectivité modifiera son arrêté afin d’autoriser la pratique dans les tous prochains jours.

Quant à la navigation, c’est une compétence de l’Etat. Elle relève d’une décision du préfet de zone de défense, pour nous, le préfet de la Martinique.



QUESTION FROM THE PELICAN

The deconfinement is officially launched, swimming has now been authorized, can you rule on the question of boating and water sports activities, respecting the rules and barrier gestures?

On this point, responsibilities are shared: The Collectivité is responsible for the beaches. We decided to lift some of the restrictions on May 8, by authorizing walks on the beach and swimming.

In the meantime, we continue our discussion with the State on the deconfinement plan as a whole and particularly in this sector, they have yet to take a decision on this matter as this also require the input of the Préfet of Martinique, who has jurisdiction on this matter.

For the non-commercial watersport activities only (non-motorize), we will be able to give an authorization in the next few days.



QUESTION DU WEEK

Nous avons constaté depuis une semaine un large relâchement vis à vis des mesures de confinement, avant même la date du 11 mai.

Quelles conséquences pourraient découler de l’apparition, avérée depuis samedi, de nouveaux cas identifiés grâce aux tests PCR pratiqués dans les quartiers ?

Le gouvernement a été clair sur ce point, et nous le sommes aussi localement: le retour d’un trop grand nombre de cas positifs sur le territoire pourrait conduire à un nouveau confinement. C’est la raison pour laquelle, nous martelons un message de prudence à l’égard de nos concitoyens.

Le déconfinement ne signifie pas la fin de cette crise sanitaire, loin de là! Le COVID19 n’a pas disparu, il est toujours présent à Saint-Martin. La découverte d’un cas positif il y a tout juste deux jours, révèle ô combien notre situation reste fragile.

Vous comprenez maintenant pourquoi nous avons insisté pour obtenir ces tests PCR à Saint-Martin. La Collectivité s’est fortement mobilisée car ce n’est que par cette méthode que nous pourrons avoir une idée plus précise du nombre de cas réels à Saint-Martin. Ces tests sont un moyen d’isoler les personnes malades mais aussi d’identifier les personnes contacts et de les tester.

Dans cette crise sanitaire en particulier, la prudence est la mère de toutes les vertus. Soyons prudents, restons vigilants car, je le répète, rien n’est joué.



QUESTION FROM THE WEEK

For the past week, we have noticed a great deal of slackening with regard to confinement measures, even before the 11 of May. What consequences could arise from the appearance, proven since Saturday, of new cases identified thanks to the PCR tests carried out in the neighborhoods?

The government has been clear on this point and so are we locally: too many new positive cases on the territory could lead to further confinement. This is the reason why we have been repeating the same cautionary message over and over to our population.

Deconfinement does not mean the end of this health crisis, far from it! COVID19 has not disappeared, it is still present on Saint-Martin. The finding of a new positive case just two days ago reveals how our situation remains fragile.

This is the reason why we insisted on getting these PCR tests done in Saint Martin. This is the only method that we will give us a more precise idea of the number of real cases on Saint-Martin. These tests are a way to isolate sick people but also to identify and test the contact persons.

In this health crisis in particular, the mother of all virtues is prudence. Let us be careful and remain vigilant because much is still at stake.



QUESTION DU WEEK

Est-ce que les positions parfois discordantes et les limites entre les compétences de l’Etat et de la Collectivité ne mettent pas en valeur les imperfections de notre Loi Organique et l’urgence à la voir toilettée après 13 années de gouvernance, pour pouvoir trouver une nouvelle articulation COM/Etat, Etat/COM ?

En tant de crise de manière générale, la loi organique en tant que telle n’est pas remise en cause.

Ce qui est en jeu est bien le respect du domaine de compétence de chacun et la nécessaire concertation entre chaque autorité dans la prise de décisions.

La question de la révision de notre loi organique reste pour autant à l’ordre du jour. Elle doit être mieux adaptée à nos réalités de «petit pays».



QUESTION FROM ST MARTIN WEEK

Do the occasional opposing positions and the limits between the competences of the State and the Collectivité not highlight the imperfections of our Organic Law and the urgency to revise it after 13 years of governance, in order to allow a new institutional link between the Collectivité and the State?

In times of crisis in general, the organic law as such is not questioned.

What is at stake is the consideration of everyone’s field of competence and the necessary concertation between each authority in decision-making processes.

The issue of revising our organic law remains none-the-less on the agenda. It needs to be adapted to better suit our “small country’s” realities.



QUESTION DU PELICAN

Le dépistage à l'attention de la population dans les quartiers s'est déroulé la semaine dernière, un seul test s’est révélé positif. La réouverture des bars et restaurants peut-elle être envisagée à court termedans ce contexte ?

Nous savons maintenant, que sur les 80 tests PCR réalisés dans le cadre du dépistage mobile, depuis le début de la campagne le 4 mai dernier, 1 cas positif a été relevé samedi. L’ARS procède actuellement à l’étude des cas contacts autour de cette personne qui est confinée à domicile.

Ce n’est qu’à la fin de la campagne, le 18 mai prochain, que nous pourrons avoir une idée plus précise de notre situation sanitaire réelle.

A partir de ces résultats, l’Etat et la Collectivité pourrons alors définir conjointement une date précise, pour la réouverture des entreprises é

2020-05-06 Discours, réunions / Ordre du jour / Débats
Réunion sur le maintien du dispositif d'activité partielle avec la CCISM et la FIPCOM.

Le Président Daniel Gibbs a sollicité la CCISM et la FIPCOM, ce mercredi 06 mai 2020, afin de travailler sur la poursuite et l'adaptation des mesures sociales pour les entreprises, dans les prochains mois.

Lors de son entretien avec le Président de la République la semaine dernière, la question de l'accompagnement des entreprises, notamment dans le secteur du tourisme, a été abordée; le Président Gibbs a effectivement demandé le maintien du dispositif d’activité partielle jusqu’à la fin de l’année 2020.

Le chef de l'État s’est montré prêt à étudier le prolongement d'un dispositif d'activité partielle jusqu'au 31 décembre 2020 pour les entreprises du secteur du tourisme.

Compte tenu des perspectives économiques difficiles d'ici la prochaine saison touristique à Saint-Martin, et dans de nombreux territoires d'Outre-mer, le Président Gibbs a ainsi sollicité les forces vives du territoire pour élaborer des propositions concrètes et efficaces, fort de l'expérience acquise à travers les dispositifs élaborés après le cyclone Irma en 2017.








2020-05-04 Informations CORONAVIRUS
Point COM Facebook Live N°5 - Lundi 04 mai 2020 - 16h00

Bonjour à tous,

Merci de nous rejoindre cet après-midi pour notre point d’actualité hebdomadaire en direct.

Comme tous les lundis, je suis accompagné de ma première vice-présidente Valérie Damaseau, porte-parole de la majorité, pour vous présenter ce point COM ensemble et en format bilingue.



Chers concitoyens,



Nous approchons de la date de sortie de confinement, programmée le 11 mai prochain, par le gouvernement.

Le déconfinement sera progressif, il concerne plusieurs pans de notre économie, nous le préparons activement avec les institutions et organismes partenaires, en concertation avec nos voisins de Sint Maarten.

Vous aurez tous, individuellement et collectivement, un rôle crucial à jouer dans cette étape aussi sensible que stratégique.



Pour le moment et jusqu’au 11 mai, les consignes restent les mêmes: confinement, sortie qu’en cas d’absolue nécessité et respect des gestes barrières dans l’espace public.

Cependant, au regard des circonstances, j’ai décidé, dans mon domaine de compétence, de rouvrir les plages de Saint-Martin le 8 mai prochain, à la veille du déconfinement prévu le lundi suivant, et après réception des analyses de la qualité de l’eau par les services de l’ARS.

Ceci, afin de permettre à nos citoyens, dans le respect de nos us et coutumes, de profiter à nouveau d’une activité de plein air.

Mais, attention… il ne sera pas question de barbecue, de pique-nique sur la plage, ou de rassemblements entre amis.

Seules seront autorisées la promenade sur les plages et la baignade, dans le respect des règles barrières.

Cette décision qui vous permettra de bénéficier d’une bouffée d’oxygène sera, je l’espère, bien comprise et bien respectée.

C’est là encore votre sens de la responsabilité qui déterminera la pérennité de cette décision.



ENGLISH VP1

Fellow citizens good afternoon,

Thank you for joining us this afternoon for our weekly bilingual live news update.

As you know we are approaching the deconfinement scheduled for May 11 by the government.

A deconfinement which will be progressive and defined in concertation with our institutional partners as well as with our neighbors from the Southern side.

For the moment and until May 11, the confinement instructions remain the same: travel only in case of absolute necessity and respect barrier gestures in public spaces.

Nevertheless, in our area of ​​competence, and after nearly 2 months of confinement, we have decided to reopen the beaches as of Friday May 8 after being confirmed by the ARS of the good quality of the sea water.


On the said date, only walks and swimming will be allowed in compliance with the barrier measures.
We ask that, this highly anticipated breath of fresh air be understood and respected by all!


Here, once more we are counting on everyone’s individual sense of responsibility.

Remember barbecues, picnics and large gathering remains prohibited.



PRESIDENT

La visioconférence organisée, jeudi dernier, par le Président de la République avec les présidents des régions, a été l’occasion pour nous, d’exprimer au Président Macron nos doléances et nos inquiétudes.

Cet échange nous a aussi permis de comprendre un peu mieux la vision du président et de son gouvernement sur le déconfinement qui débutera le 11 mai.

S’agissant de la réouverture des écoles, le gouvernement souhaite clairement que l’école reprenne progressivement, à partir du 11 mai, pour que les élèves puissent terminer l’année scolaire dans des conditions d’apprentissage plus favorables.



C’est un argument louable car il est vrai que de nombreux enfants rencontrent des difficultés avec l’enseignement à distance et que les parents doivent pouvoir aller travailler - mais la position de l’exécutif n’a pas changé.

Il s’agit d’être à l’écoute des acteurs de l’éducation et de protéger les élèves avant tout.

Cette position a d’ailleurs été partagée par les présidents de la Martinique, de la Guadeloupe et de la Guyane.

La protection des élèves reste primordiale et nous demandons que des moyens financiers et matériels soient déployés dans les écoles pour protéger les élèves et tout leur encadrement et surtout empêcher une reprise de l’épidémie.

Concernant la protection du corps enseignant, l’éducation nationale se charge de la fourniture des matériels de sécurité nécessaires et de nous informer des mesures mises en place.

Pour nos agents assurant l’entretien des écoles ou l’assistance aux enseignants, la Collectivité a anticipé les besoins et pourra équiper correctement ses personnels sur ses stocks disponibles.

Nous ne sommes pas arc-boutés sur notre position. Nous souhaitons disposer de précisions et de protocoles clairs de la part du gouvernement. Il est certain que sans la prise en compte de nos besoins spécifiques, il ne sera pas possible de rouvrir toutes les écoles de Saint-Martin au mois de mai.

Nous poursuivons donc les réunions de concertation avec le Rectorat, les acteurs de l’Education et la Préfecture, jusqu’à aboutir à une décision conjointe.

A ce stade et après évaluation de nos moyens en termes de logistique des bâtiments scolaires et des ressources humaines de la Collectivité, nous serions en capacité de rendre disponibles les classes de primaire, pour le CP et le CM2, pour lesquelles une reprise aurait un sens pédagogique.

Mais une fois encore, ce point reste à discuter dans les tout prochains jours avec les autorités compétentes, car seule la garantie du niveau maximum de sécurité guidera la décision finale de la Collectivité.



ENGLISH VP1

Last week Thursday, the videoconference organized by the President of the Republic alongside the Presidents of the Regions, was an opportunity for us to express our grievances and concerns :

This exchange also allowed us to understand a little better how the President and his government envision the deconfinement as of May 11.

In regard to the reopening of schools, the government clearly wants the school to resume gradually as scheduled, to allow students to finish the school year under more favorable learning conditions.

That is a commendable argument, because indeed it is true that numerous students are faced with the difficulties of the home-schooling system and also the fact that parents will return to work but

our executive's position has not changed. Which is continue exchanging with our educational stakeholders and remember the safety of our students above all. It was actually shared by the presidents of Martinique, Guadeloupe and French Guyana.

Protecting our students is essential and we are asking that the necessary resources be deployed in the schools (masks - distancing measures, etc.) to prevent the virus from returning.

The National Board of Education is taking care of the protection of the teaching staff and will keep us informed of the measures implemented locally.

As far as our employees are concerned, the Collectivité will be responsible for equipping them with our available stockpiles.

Clarification from the government on this subject is necessary. It will be difficult to reopen all the schools in Saint Martin in May if those needs are not met. We discussed this point with the unions, their position must also be taken into consideration.

We therefore are pursuing our consultation meetings with the State, the Rectorate and education stakeholders, until we reach a joint decision.

At this stage, after assessing our means in terms of school buildings and Collectivité staff, we would be able to reopen 1st and 5th grade classes in elementary schools. This point remains to be discussed in the next few days with our partners.



Thème 1: L’Accompagnement socio-économique

L’échange avec le Président de la République a aussi été l’occasion pour moi de porter la voix des entreprises évoluant dans le secteur du tourisme et de toutes les professions qui gravitent dans cette filière.

Ces entreprises représentent la plus grande partie du tissu économique saint-martinois.

J’ai affirmé cette demande au Président de la République: nous voulons que toutes nos entreprises aient la possibilité de reprendre leur activité dès le 11 mai, dans un strict respect des mesures barrières.

Notre contexte sanitaire nous permet de l’envisager, la directrice de l’ARS me l’a confirmé, lors de notre entretien mardi dernier.



Ce serait prendre un trop grand risque que d’attendre la fin mai, comme dans l’hexagone, pour connaître la date du déconfinement économique pour ce secteur d‘activités, qui devrait intervenir courant juin.

Nous avons sollicité madame la Préfète déléguée, pour avancer sur cette question et avoir des réponses fermes pour notre territoire, car nous restons tributaires du gouvernement à cet égard.

Elle m’a assuré de sa mobilisation sur ce dossier qui nécessitera, tout comme pour Saint-Barthélemy, un plan de déconfinement qui nous amènera donc certainement après la date du 11 mais évoquée avec le Président de la République.

Je l’ai dit au Président Macron, Saint-Martin a subi une double-peine Irma – Covid19, et même une triple-peine si nous prenons en considération le fait que la saison touristique ne démarrera ici qu’au mois de décembre 2020.

La réouverture de l’économie au 11 mai est donc pour nous vitale. C’est une urgence impérieuse, si tant est qu’elle s’opère dans le respect des règles sanitaires imposées pour les entreprises, les commerces et les restaurants.

Le président Macron s’est dit favorable à cette éventualité formulée à la fois par St Barthélemy et St Martin.

Les entreprises des secteurs touristique, les bars et les restaurants, pourraient rouvrir leurs portes dans le courant du mois de mai sous conditions; nous attendons le décret national qui autorisera cette reprise.

La semaine en cours sera déterminante quant au maintien, sur notre territoire, d’une situation sanitaire favorable.

Nous attendons que le gouvernement précise ces conditions, mais il n’y a pas de surprise, elles ont attrait à des mesures d’hygiène et de sécurité rigoureuses, qu’il nous faudra dorénavant tous respecter dans tous les commerces et bureaux.

A ce sujet, le gouvernement a annoncé la sortie d’un Guide de bonnes pratiques des mesures barrières pour aider les entreprises. Guide auquel les Collectivités peuvent contribuer.

C’est aussi notre souhait, nous en avons parlé la semaine dernière: sortir un guide dans la lignée du Guide de bonnes pratiques de construction que nous avions publié en partenariat avec l’Etat, après Irma.



L’Etat doit donc préciser rapidement les modalités de fabrication de ce guide, pour que nous puissions transmettre les bonnes consignes aux commerçants, dans les meilleurs délais.

Nous comptons bien sûr sur nos socioprofessionnels pour mettre tout en œuvre de leurs côtés pour protéger leur clientèle lors de la réouverture.

Une réunion en ce sens est prévue cette semaine avec les socio-professionnels respectifs.

Au regard des difficultés du territoire liées à la saisonnalité de l’économie touristique, nous avons demandé une prolongation du dispositif de chômage partiel, jusqu’à la fin de l’année 2020.

Nos entreprises doivent pouvoir tenir jusqu’à la prochaine haute saison, sauver les emplois et se projeter dans l’avenir.



Sur ce point, le Président Macron a annoncé qu’un dispositif spécifique serait créé dans la continuité du chômage partiel, pour les entreprises du secteur touristique et culturel.

Un dispositif auquel Saint-Martin sera bien sûr éligible.

Pour rappel, 829 entreprises ont formulé une demande d’aide plafonnée à 1500 euros à Saint-Martin pour une demande à hauteur de 1390 euros en moyenne par entreprise.

Et 950 entreprises ont eu recours à l’activité partielle à Saint-Martin depuis le début de la crise pour un total de 4478 salariés.

Ma position est simple: activité partielle pour tout le secteur touristique, au sens large, jusqu’au 31 décembre.


Notre île vit du tourisme. Celui-ci a été plus que malmené par Irma, les grèves et maintenant le Covid…

La saison touristique ne reprendra vraisemblablement qu’à la fin de la saison cyclonique.

Cette disposition simple, comprise par les entreprises au vu de la réussite, à ce jour, du dispositif d’activité partielle, a le mérite de son efficacité.

Qui plus est, elle ne représente pas un coût prohibitif au vu de la taille de notre tissu économique.

Je le rappelle elle est vitale pour nos entreprises et nos employés.

Un mot sur les banques qui ont un rôle crucial en temps de crise économique et qui, pour certaines, ne jouent malheureusement pas toujours le jeu localement, au regard des remontées de certaines entreprises sur le Prêt garanti par l’Etat…

Pourtant, nous avions réuni très tôt les représentants locaux des banques afin de recevoir leur soutien en ce sens. Je leur demande de reconsidérer leurs critères pour soutenir les entreprises saint-martinoises qui sont en difficulté.

La ministre Girardin s’est engagée, de son côté, à porter la voix des outre-mer auprès des banques centrales. Je l’en remercie car c’est un levier important pour nos entrepreneurs locaux qui plus que jamais, ont besoin de ce soutien financier.

Voilà, ce que nous pouvions dire de notre échange avec le président de la République.

Nous avons lancé, vendredi 1er mai, le volet 2 du Fonds de Solidarité Etat/COM.

L’aide complémentaire du volet 2 est comprise entre 2000 et 5000€, elle est mobilisable pour les entreprises de 1 à 10 salariés.

Les démarches doivent être effectuées sur le site Internet de la Collectivité: www.com-saint-martin.fr

Les dossiers seront instruits par nos services puis transmis à la DIECCTE avant la mise en paiement.

Quant au Volet 1 du fonds de Solidarité, il a été prolongé d’un mois.

Les entreprises peuvent recevoir jusqu’à 1500€ sur cet axe au titre du mois d’avril 2020. Les démarches se font directement sur la plateforme nationale www.impots.gouv.fr

La Collectivité participe au volet 1 du Fonds de solidarité de l’Etat au prorata de sa population. Cela monte donc cette participation à 123000 €, elle abonde aussi le volet 2 à hauteur de 61000 €.

En plus de cela, je veux rappeler aux entreprises l’effort considérable de notre Collectivité, qui a débloqué un fonds supplémentaire de 5 millions d’euros distribués grâce à un dispositif à trois paliers pour apporter une aide à toutes les entreprises du territoire, quelle que soit leur taille.

Cette aide prend la forme de deux prêts d’honneur pouvant atteindre 15000€ et le recours au prêt rebond de la BPI.

Pour toutes ces questions, notre délégation Economique se tient à votre disposition au 06 90 66 10 96.

Précisons que les formulaires de reports de la TGCA, de l’impôts sur les sociétés et de la patente commerciale, sont accessibles, depuis le 27 avril, sur le site de la Collectivité.

Je vous invite à faire rapidement ces formalités importantes pour la suivie des entreprises.

Toutes ces mesures sont mises en place pour soutenir le tissu économique et contribuer au maintien de l’emploi.

Et en complément de cet effort financier considérable, même en comparaison avec d’autres territoires voisins, sachez que d’autres mesures économiques viendront enrichir ce dispositif et qu’un Plan de relance est programmé à l’été 2020.

Nous pouvons d’ores et déjà annoncer qu’une nouvelle aide à l’investissement sera très bientôt mise en place pour les commerces et les restaurants. Nous vous en reparlerons une fois votée par notre Conseil.

J’aimerais à ce stade clarifier un point essentiel:

Les efforts financiers, nous les faisons pour vous, entrepreneurs et salariés, et nous devons aussi faire des choix pour la vie de notre collectivité et les projets que nous portons.

Tout comme les temps s’annoncent difficiles pour le secteur privé, il en est de même pour le secteur public. Nous devons garder à l’équilibre notre collectivité, et les dotations n’iront pas en s’amplifiant.

Il n’existe pas des mannes financières secrètes pour vous aider, nous faisons des choix budgétaires, parfois des sacrifices!

Nous reportons parfois certaines actions, nous faisons appel à des leviers extérieurs, en veillant à ne pas altérer notre capacité à investir pour permettre à chacun de profiter d’un service public de qualité.



Les enjeux financiers sont considérables!

Il va falloir maintenir l’équilibre des finances publiques alors que nos recettes fiscales vont indéniablement baisser en 2020, en 2021 et peut-être plus.

Par contre, si l’état accepte de nous accompagner et garantit les recettes fiscales dans le cadre du protocole Etat/COM, que nous souhaitons réviser et prolonger de 3 ans, alors nous pourrons tenir cet équilibre.

A cela, il faut ajouter l’équilibre de la commande publique en soutien à l’économie locale et aux entreprises.

Nous devrons pour cela parvenir à maintenir un budget d’investissement ambitieux, ces deux prochaines années, pour achever la reconstruction et lancer les nouveaux projets structurants figurant dans notre Plan Pluriannuel d’investissement (PPI).

Tout un programme économique que nous souhaitons déployer pour Saint-Martin… qui trouvera son carburant dans l’énergie que nous mettrons, tous ensemble, à défendre les intérêts de la Collectivité et de ses forces vives.

Nous y veillerons, vous pouvez compter sur nous!

Chers entrepreneurs,

Chers citoyens,



La relance ne pourra pas se faire sans vous.

Le défi est immense, une fois encore, il va falloir lutter, comme après Irma, persévérer et se relever comme nous l’avons fait ensemble ces deux dernières années.

L’épidémie de Covid19 est une épreuve de plus dans un monde tourmenté et instable. Saint-Martin n’y échappe pas même si nous avons pour le moment la chance de vivre dans un environnement relativement préservé.

Dans ce contexte de crise permanente, chaque jour est une victoire! C’est ainsi que nous avançons à la tête de cette collectivité.

Je fais confiance à la force et à la détermination des Saint-Martinoises et des Saint-Martinois, de nos socioprofessionnels, nos commerçants, nos restaurateurs, pour repartir encore et toujours.

La fameuse résiliencesaint-martinoise n’est pas un vain mot chez nous !

C’est ensemble qu’il va falloir avancer ces prochains mois, dans l’unité, la solidarité, le partage. Consommer local et s’entraider pour sortir de la crise économique qui nous touche.



ENGLISH VP1

TOPIC 1: Socio-Economic support

The exchange with the President of the Republic was also an opportunity to raise the concerns of businesses in the tourism and restaurant sector, which represent most of the economic fabric of Saint-Martin.


It’s an executive priority that businesses be able to reopen as of May 11 in strict compliance with the security measures.

It would be a great risk to wait until the end of May, just like in France, for us to announce a deconfinement measure for our economy in particular for this sector of activity.

We reminded the President of the Republic, that Saint- Martin has suffered a double-penalty :
- Hurricane Irma/Covid-19, and even a triple-punishment if we took into account the fact that the tourist season will not start here until December 2020.

The reopening of the economy as of May 11 is therefore vital for us.


President Macron responded favorably to this request that was made by both St Martin and St Barthélemy Government.

Having said that, businesses in the tourism sector, bars and restaurants, could be able to reopen their doors as of May 11 under certain conditions.

To apply this action, we requested that Madam la Préfète move forward with gathering or the necessary recommendation done by the State to guaranty an economic recovery for our territory.

The préfète said a Plan of deconfinement will be put in place for St Martin et St Barths as soon as possible:

Of course, there are conditions for this recovery. These will be specified by the government, strict health and safety measures will have to be respected from now on by all businesses.

In this regard, the government has announced the soon to be released of a Good Practice Guide to Safety Measures to help businesses. To which the various administrative divisions can contribute to.

This is also our wish; we talked about it last week: to release a guide in line with the Guide to Good Building Practices that we had published in partnership with the state, after Irma.

The State must therefore quickly clarify the methods of making this guide, so that we can pass on the proper instructions to the business community, as soon as possible.

Of course, we rely on the businessmen and women to do everything possible to ensure they protect their customers when they reopen. On this particular point, we will meet our stakeholders this week to discuss the deconfinement process.



In view of the difficulties of the territory linked to the seasonality of the tourist economy, we have called for an extension of the partial unemployment scheme until the end of 2020.

Our companies must be able to last until the next high season, save jobs and be able to look to the future.

On this point, President Macron announced that a specific mechanism would be created in the spirit of partial unemployment, for companies in the tourism and cultural sector.

A mechanism to which St. Martin will of course be eligible.

In this same mind set, we discussed with the banks who does not always play the game locally. We reminded them of their crucial role in time of economic crisis.

We ask them to reconsider their criteria to support Saint-Martin businesses which are in difficulty.

Minister of overseas Mme Girardin, for her part, has pledged to raise the concerns of overseas territories with central banks. We thank her for this because, more than ever, this is an important mechanism for our local entrepreneurs who, need this financial support.

This sums up our exchange with the President of the Republic and his government.



On Friday, May 1st, we launched part 2 of the State/Collectivité Solidarity Fund.

The additional assistance of Part 2 is between 2000 and 5000 Euros, and is available for companies with 1 to 10 employees which sums up the grant of the Collectivité to 61000€.

The steps towards obtaining it must be made on the Collectivité's website:www.com-saint-martin.fr

The files will be examined by our services and then forwarded to the DIECCTE before payment.

As for Part 1 of the Solidarity Fund, it was extended by one month.

Companies can receive up to 1500 Euros on this axis for the month of April 2020. The steps towards obtaining it are done directly on the national platformwww.impots.gouv.fr



The Collectivité participates in Part 1 of the Solidarity Fund up to 123,000 Euros.



The Collectivité has released an emergency fund of 5 million euros distributed thanks to a three-tier system to provide assistance to all businesses on the territory, regardless of their size.

This assistance takes the form of two loans of trust which can amount to 15 000 € as well as access to the “Prêt Rebond” from the BPI.

Our Economic Development Department is at your disposal to answer any further assistance needed at 0690661096.

Note that the deferral forms of the TGCA, corporate tax and business license, are available, since April 27, on the Collectivité’s website.

We invite all businesses who haven’t done so to quickly complete these important formalities.

Complementary economic measures will be designed within the recovery plan that is scheduled for summer 2020. We can already announce that a new investment aid will soon be put in place for shops and restaurants. We will talk to you about it once voted by our Council.



The financial stakes are high!

Public finances will have to be kept in balance while tax revenues will UNDOUBTEDLY fall in 2020 and 2021 at least.

If the State supports us and guarantees tax revenue under the State and Collectivité protocol, which we wish to revise and extend by 3 years, then we will be able to maintain this balance.

To this must be added the balance of public order in support of the local economy and businesses.

To do so, we will need to maintain an ambitious investment budget over the next two years to complete the reconstruction and launch new structuring projects in our Multiannual Investment Plan (PPI) (MIP).



Dear entrepreneurs,
Dear fellow citizens,



The recovery cannot be done without you.

The challenge is high, once again, we will have to fight, as after Irma, persevere and recover as we have done together over the past two years.

The Covid is yet another test in a tormented and unstable world. St. Martin is no exception, even though we live in a relatively unspoiled environment.

In this context of permanent crisis, every day is a victory! That is how we look at it as leaders within this community.

We trust the strength and determination of the people of Saint-Martin, our business community, our merchants, our restaurant owners to start over again and again.

The much spoken of resilience of the people of Saint-Martin is not an empty word and we know it!

It is amongst ourselves that we will have to move forward in the coming months, in unity, solidarity and sharing. Consuming local, helping each other out of this major economic crisis.



Thème 2: La protection des populations

Vous le savez, la Collectivité fonctionne depuis le 17 mars dernier, en mode dégradé avec des permanences d’urgence, des personnels mobilisés sur la gestion de crise, et une grande majorité d’agents en télétravail ou en arrêt.

Progressivement, à partir du 11 mai, l’administration territoriale va reprendre une activité régulière.

Notre DGS, Christiane Ayache, pilote actuellement les réunions des directeurs qui s’attèlent à l’organisation et à l’amorce de cette reprise en interne.

Nos personnels seront équipés pour vous accueillir dans le respect des gestes barrières et mieux se protéger mutuellement.

Une réunion en ce sens est prévue pour fixer les contours de cette reprise.

Nous reviendrons très prochainement sur les modalités de la reprise administrative.

Nous poursuivons nos efforts pour la commande de matériels: masques, gants, gels, savon liquide, en quantités suffisantes pour que notre administration puisse répondre aux exigences imposées par l’ARS.

Encore une fois, l’Etat va devoir aider les collectivités à obtenir ce matériel au risque que les modalités de reprise soient compromises. Je parle ici des personnels affectés à nos des écoles.



La campagne de dépistage du COVID19 a été lancée ce jour à Quartier d’Orléans.

Cette campagne fait suite à notre forte mobilisation avec les acteurs de la santé et la volonté de la Collectivité de mettre en place au plus vite ce service de dépistage à Saint-Martin.

Le dépistage PCR dans les quartiers est une réponse concrète de la directrice du Centre hospitalier, Madame Lampis.Nous saluons son engagement et celui de ses équipes.

Cette campagne de dépistage est pilotée par notre hôpital, en partenariat étroit avec la Collectivité mais aussi l’ARS, l’Etat, les Conseils de quartier, les associations Saint-Martin Santé et la Croix-Rouge, et bien entendu les médecins et infirmiers libéraux.

Le dispositif de médecins mobile est conduit par les bus de la Croix-Rouge dans les 4 quartiers choisis par l’hôpital: Quartier d’Orléans, St James, Agrément et Sandy Ground.

Le planning des interventions mobiles a été publié dans la presse et sur nos réseaux.

Nous le répétons: toutes les personnes ayant des symptômes grippaux peuvent se faire dépister dans l’un des centres mobiles, quel que soit leur quartier de résidence.

Cette campagne est une première étape dans notre plan territorial de dépistage.

C’est une mesure clef pour Saint-Martin, c’est pourquoi nous avons insisté pour qu’elle ait lieu le plus rapidement possible.

Alors que nous n’avons plus que 1 cas actifs sur la partie française, ce dépistage de terrain va nous permettre d’isoler les éventuels cas de Covid19 présents à Saint-Martin et les personnes contacts.



ENGLISH VP1

TOPIC 2: Protection of populations

As you know, the Collectivité has been operating since March 17, in a reduced mode with emergency services, personnel mobilized on crisis management, and a large majority of teleworking civil servants.

Gradually, as of May 11, the territorial administration will resume regular activity.

Our General Manager, Ms. Christiane Ayache, is currently leading the Heads of Departments meetings that are working internally on the organization and start of this recovery.

Our staff will be protected to welcome you in accordance with the safety measures. An administrative meeting is planned this week to set those particular measures.

We will get back to you very soon regarding the modalities of the administrative takeover.

We continue our efforts to order equipment: masks, gloves, gels, liquid soap, in sufficient quantities for our administration to meet the requirements imposed by the Regional Health Authority.

Once again, the state will have to help administrative divisions obtain this material at the risk that the terms of recovery will be compromised. I am talking mainly about schools.



PCR screening in the districts begins today in French Quarter.

This campaign, initiated by the Collectivité and its partners the State, the Regional Health Authority, the District Councils, the Saint-Martin Health Associations, the Red Cross, the Liberal Doctors and Nurses, is spearheaded by the LC Fleming Hospital.

The mobile doctors system is driven by Red Cross buses in the 4 districts chosen by the hospital: French Quarter, St James, Agrément and Sandy Ground.

The schedule of mobile interventions has been published in the press and on our networks.

We repeat that anyone with flu-like symptoms can be screened at one of the mobile centers, regardless of their district of residence.

This campaign is a key measure for St. Martin, which is why we insisted that it take place as soon as possible. We commend the Regional Health Authority and we particularly thank the head of our Hospital, Mrs. Lampis and her team for their responsiveness.

While we have only one active cases on the French side, this large-scale screening will allow us to isolate the latest cases of Covid19 present in Saint-Martin and contact persons



Thème 3 la Coopération avec Sint Maarten

Ce point central nous amène naturellement au sujet de la coopération avec Sint Maarten, car, je dois le rappeler, cette lutte contre le Covid-19 se mène à deux.

L’interaction entre les deux parties de l’île, les liens intrinsèques entre le nord et le sud, impliquent une coopération constante avec la première ministre Sylvéria Jacobs pour la lutte contre la propagation du covid mais aussi pour l’instauration des règles et consignes que nous allons devoir suivre lors de la réouverture des commerces.

Ma Première vice-présidente et moi-même sommes en contact permanent sur ces questions avec la partie hollandaise.



Au sujet des frontières dont la gestion relève exclusivement dela Première ministre et de la Préfecture:

Tous les jours, des entrepreneurs nous contactent, mes élus et moi-même, parce qu’ils ne parviennent pas à franchir la frontière alors qu’ils ont leur entreprise et leurs employés côté français ou vice-versa.

Nous cherchons actuellement des solutions avec la préfecture et nos homologues de Sint Maarten pour répondre à ces difficultés quotidiennes.

La Collectivité a proposé d’apporter son aide en ouvrant les Maisons de Services au Public de Sandy Ground et Quartier d’Orléans, afin que les personnels administratifs des MSAP accompagnent les administrés à obtenir leur laisser-passer pour traverser la frontière.



C’est donc une démarche tripartite que nous devons mener avec la Préfète et la première ministre Sylvéria Jacobs, pour préparer la sortie de confinement et trouver les clefs d’un consensus tant que le contrôle aux frontières est maintenu.



Cette réflexion sur le déconfinement économique doit aussi être menée avec nos homologues de Saint Barth et Anguilla car Saint-Martin est un HUB aérien et maritime pour ces îles.

La reprise économique doit se faire en concertation et dans l’harmonisation des décisions en matière de tourisme.

C’est-à-dired’établir très rapidement des modalités conjointes de réouverture des services et des infrastructures touristiques, avec comme souci premier les règles sanitaires.

Mes chers amis, la reprise de l’économie en dépend.

A moyen-terme, nous devrons parler d’une même voix pour préparer la relance des îles du Nord et assurer la protection de nos populations.



ENGLISH VP1

TOPIC 3 : Cooperation with the Dutch Side

This central point naturally brings us to the subject of cooperation with Sint Maarten, because this fight against the Covid-19 is led jointly.

The interaction between the two parts of the island, the historic links between north and south, require constant cooperation with Prime Minister Silveria Jacobs in the fight against the spread of Covid but also for the establishment of rules and guidelines that we will have to follow when reopening businesses.
This continues our joint weekly meetings with the Dutch side and the State.



Regarding the borders:

Every day, entrepreneurs contact us because they cannot cross the border when they have their business and their employees on the French side or vice versa.

We are currently looking for solutions together with our counterparts to address these daily challenges.

The Collectivité proposes to assist and open the Public Service Houses of Sandy Ground and French Quarter, so that administrative staff can assist the residents to obtain their pass to cross the border.

It is therefore a tripartite work that we must carry out with the Préfète and the Prime Minister, to prepare for the deconfinement as long as border control is maintained.

This reflection on economic deconfinement must also be carried out with our counterparts in Saint Barths and Anguilla because St. Martin is an air and sea HUB for these islands.

Economic recovery must be done in consultation and in harmonizing tourism decisions. That is, to be able to establish very quickly joint modalities for the reopening of tourism services and infrastructure.

We must speak with one voice to prepare for the recovery of the Islands of St. Martin/ Sint Maarten, St. Barths and Anguilla.



Thème 4: Le Pacte de Solidarité

Quelques mots sur le Pacte de Solidarité de la Collectivité:

Depuis plus d’un mois, les services de la délégation Solidarité, présidée par notre vice-présidente Annick Pétrus, sont à pied d’œuvre.

Ils ont réalisé 316 interventions chez des personnes en situation de vulnérabilité (personnes âgées, personnes handicapées ou démunies), pour la livraison de repas, la distribution de colis alimentaires ou le portage de courses à domicile. Nous maintiendrons ce dispositif tant que nécessaire.

Venons-en maintenant à nos jeunes partis se former en dehors de notre île et confinés sur leur lieu d’études.

Après une enquête réalisée par nos agents, des difficultés réelles nous sont remontées.

Nous avons décidé de leur venir en aide en intensifiant l’accompagnement financier régulier de la Collectivité et l’écoute de ces jeunes.

Ainsi, nous avons lancé l’opération «Friendly students».

Nous avons entamé la semaine dernière un partenariat avec l’Université catholique de Lille qui met à notre disposition cinq étudiants de son Ecole européenne de sciences politiques.

Leur mission sera de créer un lien avec nos étudiants dans l’hexagone.


Tout d’abord en les interrogeant sur les problèmes qu’ils pourraient rencontrer.
Puis, en les informant et en les aidant à monter leurs dossiers au vu des aides que la Collectivité a mis en place:

- Le paiement anticipé du reliquat des bourses (40%) a été simplifié par la simple présentation d’une attestation sur l’honneur. Nous avons voté cette décision en conseil exécutif, le 29 avril dernier.

- L’octroi d’une aide d’urgence de 500€ par étudiants sur demande, pour laquelle la collectivité s’est déjà engagée sur une enveloppe de plus de 200000 euros.



Cette opération s’adresse d’abord à nos 372 boursiers et sera élargie à des étudiants hors cadre. Le montant de cette aide exceptionnelle sera subordonné à un vote en Conseil territorial, car dans ce domaine, comme dans d’autres, nous sommes tenus de respecter l’intégralité des contraintes réglementaires.



Toutefois, nous avons déjà préparé les mandatements qui seront visés par le payeur dès que le vote du Conseil aura eu lieu, dans les prochains jours.

Friendly students est déjà en vigueur, nous avons travaillé avec ces jeunes stagiaires, ce week-end, pour qu’ils puissent, dès cette semaine, commencer leur télétravail.

Par la suite, nous envisageons un partenariat plus large avec nos étudiants en classe préparatoire de sciences politiques à Saint-Martin. Ils seront, dans un premier temps, les correspondants des étudiants lillois. Je remercie tous ces jeunes pour qui l’entraide a tout son sens.



ENGLISH VP1



TOPIC 4: The Solidarity Agreement

Since the beginning of the confinement, the services of the Solidarity delegation, chaired by our Vice-President Annick Pétrus, have been at work.

They carried out 316 interventions for persons in delicate conditions (elderly, disabled or destitute), delivering meals, distributing food packages or carrying groceries to homes. We will maintain this device as long as necessary.

Now let's talk about our young people.

We announced it last week: the Collectivité has just launched a support system for Saint-Martin students abroad that may be experiencing difficulty due to this crisis.

We have decided to launch a new initiative called: FRIENDLY STUDENTS

For this we started a partnership with the Catholic university of Lille which is putting at our disposition 5 students of its European school of political science. They will be in charge of creating a link with our students in mainland France.

First, questioning them on problem they might face. Then Informing and helping them to fill out their forms in view of the aids put in place by the Collectivité.




Advance payment of the balance of the scholarships (40%) with a simple sworn statement a measure voted in executive council on April 29th.

The payment of emergency aid which will be addressed first of all to our 372 scholarship recipients and which will be extended to graduate students.




This remains subject to a vote by the Territorial Council because in this area as in others, we are required to comply with all regulatory requirements in order not to be reproached. However, we have already prepared the payment orders which will be approved by the payer as soon as this vote will be taken.

This measure is already in place, we worked with the youths this weekend so that they can start teleworking this week.

Thereafter, we envision a broader partnership with our students in preparatory class of political science on the territory which at first will be the correspondent students from Lille.

We thank all the youths for whom mutual aid takes all its meaning.

Thème 5: Le Cadre de vie



Notre collègue vice-président Steven Patrick, en charge du développement Durable, travaille avec la direction générale déléguée et ses équipes à la reprise des services de la délégation Cadre de Vie.


Les services chargés de la préparation des pièces contractuelles se sont fortement mobilisés avec l’aide des services de l’Education et de la Commande publique, pour appliquer les préconisations techniques obligatoires et permettre une reprise d’activité dans les meilleurs délais et conditions.
Des réunions se sont tenues, la semaine dernière, avec les entreprises, les Maitres d’œuvre et les coordonnateurs de Sécurité et Protection de la Santé (la SPS), pour organiser les conditions de reprise des chantiers publics, dans le respect des règles de protection des ouvriers et intervenants.
Certains chantiers ont été stoppés, d’autres sont en cours, nos services techniques poursuivent les travaux d’électricité et de plomberie dans les écoles pour être prêts dans les meilleurs délais.


En tout cas, nous notons une volonté commune de l’ensemble des parties de trouver les solutions pour une reprise effective et une relance durable des chantiers publics.



ENGLISH VP1



TOPIC 5: Public Works and Environment Affairs

Our colleague Vice-President Steven Patrick, in charge of Sustainable Development, with his teams are preparing for the full reopening of his departments.


The departments in charge for the preparation of contractual documents with the help of the departments of Education and the Purchasing Department are making every effort to apply the mandatory technical recommendations and allow a resumption of activity as soon as possible.

Meetings were held last week with businesses, project managers and Health and Safety Protection coordinators (SPS) to organize the conditions for the resumption of public work sites, in compliance with the protection regulations.


Some projects are currently stopped, others are ongoing. In any event, all the parties are collaborating to find solutions for an effective and rapid recovery and a sustainable revival of public procurement.







Questions de la presse





Nous allons maintenant passer aux questions des médias:





SUR LES MESURES ECONOMIQUES

QUESTIONS DU ST MARTINS WEEK



La FTPE St Barthélemy et St Martin lance une pétition en ligne pour l’abandon pur et simpledes Charges et des Taxes pour l'année 2020, considérant que les mesures proposées par la Collectivité sont insuffisantes. Cette demande est-elle une option envisageable alors que la Collectivité demande à l’état de garantir le produit fiscal de 2019 pour les 4 prochaines années?

Cette option n’est ni responsable ni envisageable. Et je pense que les personnes à l’origine de cette proposition, parmi lesquels certains ont été élus de précédentes majorités, le savent bien.

Pour rappel, les impôts «professionnels», c’est-à-dire versés par les entreprises, ont représenté plus de 60 millions d’euros en 2019, taxe sur les produits pétroliers comprise.

Comment peut-on demander sérieusement à la Collectivité de faire l’impasse sur ces ressources alors que l’enjeu de la relance économique dépend en grande partie de l’investissement public, de la poursuite de la remise en état du territoire une nouvelle fois ralentie par une crise?

Je rappelle également qu’à la différence de l’Etat, les collectivités ne peuvent pas être en déséquilibre.



Les postures politiciennes et démagogiques ne doivent pas venir crisper le débat et créer de faux espoirs chez des chefs d’entreprise en grande difficulté.

L’heure n’est pas à la polémique et au spectacle pré-électoral. J’invite plutôt ces fédérations socio-professionnelles à jouer leur rôle de conseil auprès des autorités locales en transmettant des statistiques, des faits chiffrés sur la situation de leurs adhérents. Cela facilitera la prise des décisions.

Aujourd’hui, hélas, nous sommes toujours en attente de ces données et naviguons donc à vue.



FIRST QUESTION FROM St MARTIN’S WEEK



The local federation for very small businesses is launching an online petition to suppress Charges and Taxes for the year 2020, considering that the measures proposed by the Collectivité are insufficient. Is this request an option when the Collectivité asks the State to guarantee the tax revenue of 2019 for the next 4 years?



This is absolutely not an option and I think that the people behind this proposal, some of whom have been elected by previous majorities, are well aware of this.



As a reminder, "professional" taxes, paid by companies, amounted to more than 60 million Euros in 2019, including taxes on petroleum products.



How can we seriously ask the Collectivité to ignore these resources when the challenge of economic recovery depends in large part on public investment, on the continuation of the rehabilitation of the territory which, once again, has been slowed by a crisis?



We would also like to point out that administrative divisions cannot be out of balance, unlike Central Government.

Political postures must not come to the debate and create false hopes among business leaders in great difficulty.

This is not the time for controversy and pre-election spectacle. If our measures are deemed ineffective by some federations of businessmen, we invite them to act as advisors to local authorities by passing on statistics, figures regarding the reality of their members, this will facilitate decision-making.

Today, unfortunately, we are still waiting for this data and are therefore navigating without a compass or a radar.



SUR L’ACHAT DE MATERIEL

QUESTION DU WEEK

La Collectivité a fait le choix de prendre les devants enmatière d’investissement pour du matériel de protection et en tentant sur un marché très tendu de se doter d’automates permettant les tests PCR. C’est un effort budgétaire important. Est-ce que, comme à St Barthélemy qui a bénéficié de la générosité d’un mécène russe, la Collectivité de Saint-Martin dispose d’une “botte secrète” pour ces financements ?

La Collectivité de Saint-Martin n’a malheureusement pas de mécène, elle travaille avec les seuls outils institutionnels à sa disposition:


La révision du budget primitif 2020 dans ce contexte de crise et le redéploiement des crédits sur des actions spécifique Covid19
Le redéploiement des fonds européens sur des axes Covid, notamment des crédits Interreg émanant de l’enveloppe de coopération transfrontalière
L’utilisation des reliquats du programme opérationnel européen 2014-2020 sur des actions liées à la crise de Covid-19.


Je rappelle que la Collectivité s’est effectivement engagée à faire l’acquisition, puis le don, d’une machine de dépistage PCR et de deux ventilateurs d’anesthésie et de réanimation, destinés à l’hôpital.



Et nous achetons aussi deux machines de dépistage mises à disposition d’un laboratoire d’analyses de Saint-Martin. Ce matériel sera attribué sous conventionnement.

La Collectivité investie 190000€ sur l’achat de ce matériel, éligible aux fonds européens, car l’Europe nous a permis, dans un temps record, de puiser dans les fonds européens non attribués du programme en cours, pour couvrir les dépenses liées au COVID, avec des taux de cofinancement à 100%.

La collectivité assure donc à 100% l’avance des frais et je salue le travail acharné des équipes Europe de la collectivité, avec le pôle social et la direction des finances, et sous la coordination de la direction générale, qui ne comptent pas leurs heures pour faire aboutir l’ensemble de ces actions de crise.

Le service public est à l’œuvre et l’Europe est un partenaire très précieux.



2 - The Collectivité has chosen to buy protective equipment and acquire PCR testing machines. This is a major budgetary effort. As in St. Barths, which benefited from the generosity of a Russian business man, does the Collectivité of St. Martin have a "secret source" for such funds?

The Collectivité of Saint-Martin does not have a patron, it works with the institutional tools at its disposal:



The revision of the original 2020 budget in this context of crisis and the redeployment of credits on specific Covid actions.





The redeployment of European funds on Covid axes, including INTERREG credits from the cross-border cooperation envelope (4M out of 10 million Euros)





The use of the what’s left of the European operational program 2014-2020 on actions related to the Covid-19 crisis.




Let me remind you that the Collectivité has indeed committed to acquiring, and then donating, a PCR screening machine and two anesthesia and resuscitation fans for LC Fleming Hospital.

And we also bought two screening machines and 3000 PCR tests for the two lab tests in Saint-Martin. This material will be allocated under agreement.

The Collectivité invested 190,000 Euros on the purchase of this equipment, which is eligible for European funds.



SUR LA REPRISE DU SERVICE PUBLIC

QUESTIONS RADIO ST MARTIN

Pouvez-vous nous confirmer si des budgets sont disponibles pour la mise à disposition de matériel (masques, gants, blouses) pour tout le personnel de la Com ?



La Collectivité a acheté des masques mais aussi du gel et des gants, dès la fin mars, pour le personnel mobilisé dansle cadre de la crise. Car ce sont plusieurs centaines d’agents (CTOS, PMI, PSF, Direction de l’éducation] ou de partenaires (ports, agents de la voirie, éboueurs) qui ont été équipés pendant tout le confinement.

D’autres commandes ont été réalisées dans la perspective du déconfinement et de la réouverture des services accueillant du public.

Lors du prochain Conseil territorial, nous proposerons une modification budgétaire afin de prendre en compte ces nouvelles dépenses, et celles à venir, liées au COVID 19: dépenses sanitaires, économiques et sociales.



REGARDING THE RELAUNCHING OF PUBLIC SERVICES

QUESTIONS FROM RADIO ST MARTIN


1 - Can you confirm that budgets are available for the provision of equipment (masks, gloves, gowns) for all of the Collectivité staff?

The Collectivité provided masks as well as hand sanitizer and gloves since the end of March to the personnel mobilized in the crisis. Several hundred of employees such as the CTOS, PMI, PSF, Department of Education and institutional partners (ports, road workers, garbage collectors) were equipped for the duration of the confinement period. Additional orders have been made in anticipation of the deconfinement and the reopening of public services.

- It seems crucial to extend the partial activity scheme until December 31, 2020 for hotels, restaurants and service companies in the tourism sector (charters, villa rentals, car rentals, etc.).

During the next Territorial Council, we will propose a budgetary modification in order to take into account these new expenses related to COVID 19, such as health, economic and social expenses.



QUESTION RADIO ST MARTIN

Allez-vous exiger un diagnostic covid pour les personnels de la Collectivité et les conducteurs de bus qui seront en contact avec le public scolaire pour la réouverture des écoles en mai ou septembre ?

Pour l’heure, nous avons mis en place un dépistage des personnes symptomatiques grâce à la campagne de tests réalisée par les médecins sentinelles de l’hôpital, dans les quartiers. Cette campagne se déroule du 4 au 18 mai à Quartier d’Orléans, St James, Agrément et Sandy Ground.

Que la rentrée ait lieu en mai ou en septembre, les chauffeurs de bus, comme les agents territoriaux en contact avec les enfants dans les écoles et les cantines, devront porter leur masque et respecter les mesures de distanciation sociale et les gestes barrières. Les personnes présentant des symptômes pourront par contre être testées sur prescription médicale de leur médecin traitant.

Le protocole édité par le Gouvernement ne prévoit pas de tests sur les personnels.

Bien que nous n’ayons pas autorité pour obliger un employeur à tester son personnel, nous nous assurerons que les équipements règlementaires sont bien présents.

QUESTION FRM RADIO ST MARTIN

2 – Will the Collectivité require a Covid 19 test for its employees and the bus drivers who will be in contact with the sch

2020-03-16 Santé
Arrêté territorial du 14 mars: Coronavirus

2020-03-06 Santé
Bulletin n°6 information « coronavirus »: Point de situation au 06 mars 2020

2020-03-03 Aides / Démarches / Services
Elargissement des plages horaires de distribution de l'eau à Orient Bay et Anse Marcel

La Collectivité de Saint-Martin et son Etablissement des Eaux et de l’Assainissement (EEASM) ont rencontré, ce mardi 03 mars 2020, les représentants des ASL d’Orient Bay, Anse Marcel et des Terres-Basses, les trois lotissements privés concernés par des coupures d’eau sur le réseau de distribution depuis vendredi dernier. Cette réunion s’est tenue à l’invitation de madame la Préfète Sylvie Feucher, en présence de madame Marie-Dominique Ramphort, conseillère territoriale vice-présidente de l’EEASM, de monsieur Jean-Marie Giacone, directeur Production & Maintenance du délégataire SAUR Saint-Martin et monsieur Patrick Lentz, directeur de l’EEASM.

Un point de situation étant initialement prévu ce mardi, cette réunion a donc été l’occasion d’échanger avec les trois représentants sur les fuites signalées dans leurs secteurs respectifs et les réparations en cours ou à faire en urgence. L’objectif est de réparer les fuites au plus vite ce qui permettrait un retour à l’équilibre de la production de l’eau, actuellement trop faible par rapport à la consommation.

Alors que l’équilibre entre production et consommation était déjà fragile ces dernières semaines, il a brutalement chuté jeudi dernier. Cette opération de coupures sectorielles mise en place en urgence dès vendredi 28 février, a permis en 4 jours de remplir les réservoirs publics à 60% de leur capacité, ce qui induit cependant de devoir poursuivre l’opération de remplissage, ces prochains jours, pour produire les 4000m3 manquants et sortir de la zone d’alerte.

Sans ce dispositif d’urgence, tous les quartiers auraient été en rupture d’eau, dès samedi 29 février. Par ce choix, l’EEASM et la Collectivité ont ainsi préservé 80% des consommateurs.

Néanmoins, au regard de la situation sanitaire liée à la prévention contre le Coronavirus et à la nécessité de répondre aux besoins quotidiens de la population et des touristes résidant dans ces trois secteurs, il a été convenu d’augmenter les plages horaires de distribution de l’eau ces prochains jours.

Le Président Daniel GIBBS a en effet demandé à l’EEASM, dès vendredi dernier, que des plages horaires de distribution de l’eau soient mises en place pour éviter de trop longues coupures pour les riverains.

Ainsi, à partir de ce soir, mardi 03 mars 2020, l’eau sera distribuée comme suit:


Le matin de 6H à 9H et le soir de 17H à 20H.


Ce dispositif exceptionnel restera en vigueur dans les secteurs d’Orient Bay et Anse Marcel (les Terres-Basses étant concernées à moindre mesure), jusqu’au remplissage total des réservoirs publics (10000m3). Un point de situation sera fait vendredi 06 mars 2020 pour informer les résidents de ces trois secteurs de la suite du dispositif.






2020-03-02 Aides / Démarches / Services
SAUR Saint-Martin: Coupure d'eau (casse)

2020-02-29 Aides / Démarches / Services
SAUR coupures d'eau: Aménagement des horaires de distribution

Cette fin de semaine est marquée par de sérieux problèmes dans la distribution de l’eau potable. Cet évènement vous a été signalé par voie de presse par la SAUR et l’EEASM, et est indépendant de la bonne gestion du service public.

La situation est simple : notre outil de production ne peut actuellement faire face à la consommation et cette consommation ne relève pas simplement de ce que vous utilisez, une part importante étant imputable aux fuites sur le réseau, notamment dans les secteurs de la Baie Orientale et des Terres-Basses.

Les établissements de soin, de santé et les établissements scolaires ne sont pas impactés, pas plus que le réseau de sécurité incendie.Pour tout ce qui concerne le réseau public, l’effort en termes d’investissements de l’EEASM est considérable et notamment depuis Irma car nous avons bien conscience du poids du passé et nous sommes engagés à réhabiliter l’ensemble des réseaux sur les prochaines années.

Malheureusement, pour ce qui concerne les réseaux privés, un effort est nécessaire de la part des associations syndicales, puisque ces fuites relèvent d’une gestion privée et qu’elles représentent près de 1000 m3 perdus par jour. Cette situation ne peut en aucun cas être imputée à notre délégataire la SAUR et elle ne peut non plus impacter la distribution au plus grand nombre. La Collectivité invite d’ailleurs les acteurs concernés à prendre l’exacte mesure du problème auquel nous faisons face à cause de ces fuites et à œuvrer dans le sens du bien commun.

Pour autant, la Collectivité et son président sont plus que conscient de l’aspect contraignant de ces coupures nécessaires pour rétablir l’équilibre entre production et distribution en reconstituant les stocks d’eau, mais qui impactent par la même occasion les habitants et l’activité économique dans les secteurs concernés. Après concertation avec la direction de l’Etablissement des Eaux et de l’assainissement (EEASM), la SAUR et les socio-professionnels du territoire, le président de la Collectivité a demandé que des mesures soient prises pour pénaliser le moins possibles les usagers.

Ainsi, plutôt que d’opter pour des fermetures continues sur les réseaux privés présentant des fuites majeures, la SAUR laissera un accès à l’eau potable durant deux tranches horaires stratégiques sur les secteurs présentant des enjeux économiques évidents :de 8h00 à 10h00etde 17h00 à 19h00, à partir de ce soir, samedi 29 février 2020.

Ce choix a été fait, après de nombreuses consultations et discussions avec les socio-professionnels, afin de pénaliser le moins possible le tissu économique mais n’enlève rien à notre priorité et à nos efforts pour assurer un service performant de distribution de l’eau à tous les citoyens de Saint-Martin, tous secteurs confondus. En particulier en cette période d’épidémie nationale et internationale où la première des consignes repose sur l’hygiène et le lavage des mains.


La Collectivité et l’EEASM tiennent donc à insister sur le fait que ces mesures sont très temporaires et ne seront maintenues que le temps de revenir à une situation normale au niveau des stocks constitués dans les réservoirs et qui permettent de garantir la continuité du service public.

Si la SAUR avait planifié de procéder à des coupures continues sur 48h minimum, il est évident et logique que ces nouvelles mesures d’assouplissement allongeront le temps des perturbations.

Tout est mis en œuvre pour que ces délais soient les plus courts possibles et nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de la situation. Dans l’attente, il est demandé à tout un chacun de maîtriser sa consommation d’eau et d’éviter les usages prohibitifs que sont les lavages de voiture, les arrosages en extérieur ou le remplissage des piscines. ».


2020-02-21 Aménagement du territoire et urbanisme
Permanence de la délégation Développement durable

Veuillez trouver ci-joint, le tableau de la délégation Développement durable, dont les permanences ont été instaurées pour répondre aux questionnements liés à l’urbanisme, sur la construction et la régularisation des parcelles situées sur les 50 pas.



2020-02-21 Solidarité et famille
Permanences dans les quartiers: Délégation Solidarité et Familles

Vous trouverez ci-joint, le tableau de la délégation Solidarité et Familles comportant de nombreuses permanences dans les Maisons de Solidarité et Familles (MSF) et les Maisons de services à la Population (MSAP).


2020-02-07 Environnement et Cadre de vie
Fermeture temporaire de la déchèterie de Galisbay

Collectivité de Saint-Martin informe ses usagers de la fermeture de la déchèterie de Galisbay pour raison technique. Il est actuellement impossible de déposer des encombrants. La Collectivité diffusera par voie de presse la date de réouverture. Il est demandé aux usagers d’utiliser la déchèterie de Grandes Cayes à Cul de Sac jusqu’à nouvel ordre.

Pour rappel, le service de collecte des encombrants effectue le ramassage dans les quartiers, du lundi au vendredi, tandis que le ramassage des ordures ménagères a lieu 7 jours sur 7.

La Collectivité s’excuse pour ce désagrément et fera savoir la date de réouverture dans les meilleurs délais.


2020-02-07 Aides / Démarches / Services
PAD de Saint-Martin et Saint-Barthélemy: Permanences de professionnels (juriste, avocat, notaire)

Veuillez trouver ci-joint un communiqué renseignant les personnes désirant avoir des informations d'ordre juridique et de l'orientation, le cas échéant, vers les permanences ( juriste, avocat et notaire ) dans les PAD de Saint-Martin et Saint-Barthélemy , ainsi que de la gestion du calendrier des rendez-vous des professionnels.


2020-02-05 Vie associative
Vie Associative: Réunion d'information

Ci-joint un communiqué destiné aux associations.

2020-02-04 Cantine scolaire
CTOS: Repas cantine

Suite aux photographies publiées sur les réseaux sociaux montrant l’assiette d’un élève d’une école élémentaire avec une faible quantité de nourriture, la CTOS a été sujette à de vives critiques, vendredi dernier sur les réseaux sociaux.

Dans un contexte de grève nationale et de blocage de l’entrée des écoles par les grévistes, la quantité de repas à produire a été difficilement prévisible, la semaine dernière, et des denrées ont été jetées car non consommées. Néanmoins, ces difficultés n’expliquent pas la quantité insuffisante distribuée dans le réfectoire d’une école de Marigot. Une situation jugée inacceptable.

La CTOS a ainsi décidé que le paiement effectué au titre de la restauration scolaire pour le mois de février 2020 sera automatiquement reporté sur le mois de mars 2020 compte tenu des mouvements de grève.



La CTOS s’est attachée les services d’une diététicienne qui a travaillé sur des menus variés et équilibrés, qui plaisent à la majeure partie des enfants inscrits dans nos écoles. Il est entendu que toutes les écoles livrées par la CTOS bénéficient des mêmes repas et des mêmes quantités. Les directeurs des 11 écoles privées desservies par la CTOS peuvent attester de la qualité et des quantités satisfaisantes des repas servis chaque jour.

En début d’année, dans l’objectif de mettre un terme à ce dysfonctionnement dans nos cantines, le cuisinier en chef de la CTOS s’est entretenu avec chaque responsable de réfectoire pour définir les quantités de nourriture à servir en restauration scolaire. Les responsables de réfectoire ont tous répondu favorablement à cette procédure et se sont engagés sur ce principe fondamental. Aujourd’hui, malgré cet effort, il apparaît que certains personnels ne respectent toujours pas les quantités obligatoires et servent des portions insuffisantes aux enfants.

De ce fait, la diététicienne effectuera des contrôles dans les réfectoires chaque semaine, afin de s’assurer que les enfants bénéficient de portions conformes au règlement en vigueur.

L’objectif de la CTOS en ce début d’année 2020 et dans le cadre de la réorganisation en cours, est d’apporter un service public optimal en matière de restauration scolaire et d’accueil périscolaire.

2020-01-31 Aides / Démarches / Services
SAUR Saint-Martin: Coupure d'eau (casse)

2020-01-23 Vie associative
Vie associative: Fin de clôture des demandes de subventions 2020

La Collectivité de Saint-Martin informe les associations du territoire de la clôture des demandes de subventions pour l’année budgétaire 2020.

La fin de clôture de dépôt des demandes est fixée au 14 février 2020 à midi. Les dossiers pourront être remis auprès du service de la Vie associative, située à l’annexe de la Collectivité, rue de la Liberté, à Marigot.

La Collectivité de Saint-Martin vous remercie de respecter la date de dépôt de dossier et vous invite à prendre l’attache du service Vie associative.

2020-01-13 Vie associative
Association La Couronne: Sport Santé pour les seniors

Trouvez ci-joint une invitation au sport pour les seniors ainsi que, les voeux de nouvel an de l'association La Couronne.

2020-01-07 Aides / Démarches / Services
SAUR Saint- Martin: Casse réseau principal- Coupure d'eau

SAUR SAINT MARTIN informe ses usagers qu’en raison d’une casse sur la canalisation principale DN 300 , la distribution est interrompue:

Ce Mardi 7 janvier 2020 à partir de 11 h 00

QUARTIERS CONCERNES : De Rambaud à Oyster Pond

RAMBAUD/ LA SAVANE/GRAND CASE/HOPE ESTATE/CUL DE SAC/ BAIE ORIENTALE/QUARTIER ORLEANS/ OYSTER POND

Le retour à la normale est prévu:

Ce Mardi 7 janvier 2020 en fin d’après midi

Après une interruption de la distribution, une coloration inhabituelle de l’eau peut se produire. Afin que l’eau retrouve toute sa transparence, il est recommandé de laisser le robinet ouvert pendant quelques dizaines de secondes.

SAUR SAINT MARTIN met en œuvre tous les moyens nécessaires afin de rétablir la situation au plus vite et prie ses usagers de bien vouloir l’excuser pour la gêne occasionnée.

**************************************************

SAUR SAINT MARTIN informs its users that due to a break on the main distribution network DN 300, the distribution is interrupted :

This Tuesday, 7 January, 2020 from 11 h 00 am

DISTRICTS CONCERNED: De Rambaud à Oyster Pond

RAMBAUD/ LA SAVANE/GRAND CASE/HOPE ESTATE/CUL DE SAC/ BAIE ORIENTALE/QUARTIER ORLEANS/ OYSTER POND

The return to normal is expected :

On Tuesday 7 January , 2020 late in the afternoon

After an interruption of the distribution, an unusual coloring of the water may occur. So that the water regains its transparency, it is recommended to leave the tap open for a few tens of seconds.

SAUR SAINT MARTIN implements all the necessary means to restore the situation as soon as possible and ask its users to kindly excuse them for the inconvenience.



Ce communiqué est également consultable sur la page Facebook de la SAUR SAINT MARTIN

This press release is also available on the Facebook page of SAUR SAINT MARTIN



Le chef d’Exploitation

Jean Marie GIACONE



2019-12-16 Aides / Démarches / Services
Fermeture exceptionnelle des services de la COM

Nous vous informons que tous les services de la Collectivité recevant du public seront fermés ce lundi 16 décembre, dès maintenant, 11h00. Une permanence a été ouverte ce matin au service de l’Etat civil, elle sera également fermée.

Une communication sera réalisée ultérieurement pour informer les usagers du fonctionnement de l’administration territoriale ces prochains jours.


2019-12-16 Aides / Démarches / Services
La Collectivité organise le nettoyage du domaine public

La Collectivité de Saint-Martin informe ses usagers du redémarrage des prestations de ramassage des déchets et de nettoyage du domaine public dans les zones accessibles.

Nos entreprises prestataires disponibles ont été déployées sur l’ensemble des zones accessibles depuis ce matin, lundi 16 décembre, pour effectuer le ramassage des déchets. Une entreprise supplémentaire a été réquisitionnée pour effectuer le ramassage des encombrants restant sur les lieux de manifestation et nettoyer les rues dans les secteurs situés entre Agrément, Marigot St James et Galisbay. Ce déploiement du nettoyage a été organisé en tenant compte des blocages encore en cours et des entreprises disponibles pour assurer ces prestations.

D’autres mesures seront mises en place ces prochaines heures, au fur et mesure de l’évolution de la situation, pour nettoyer les quartiers.

La Collectivité vous remercie de votre compréhension.


2019-12-16 Bourses / Ecoles / Education
La Collectivité n'est pas en mesure d'assurer le transport scolaire, le nettoyage des classes et le fonctionnement des cantines, mardi 17 décembre

La Collectivité de Saint-Martin informe les parents d’élèves qu’elle n’est en mesure de mobiliser les transports scolaires pour la journée de mardi 17 décembre, ni de nettoyer les classes à temps pour demain matin. La CTOS n’a pas non plus été en mesure de reconstituer les stocks et d’effectuer la préparation des repas de la cantine.

Dans ce contexte difficile pour les élèves, la Collectivité de Saint-Martin conseille aux parents des élèves inscrits dans le public, de garder les enfants à la maison mardi 17 décembre.

La Collectivité de Saint-Martin vous tiendra informés de l’évolution de la situation pour les journées de jeudi et vendredi.

********************************

The Collectivité will not be able to provide school transportation, cleaning of classes and operation of the canteens, tomorrow, Tuesday, December 17.

The Collectivité of Saint-Martin is informing parents that it is unable to mobilize school transportation for Tuesday, December 17, nor to clean the classes in time for tomorrow morning. The CTOS was also unable to replenish its stocks and prepare meals for the canteen.

In this difficult context for the students, the Collectivité of Saint-Martin advises the parents of students registered in the public schools to keep the children at home Tuesday December 17.

The Collectivité of Saint-Martin will keep you informed of the development of the situation for Thursday and Friday.




2019-12-10 Sécurité et prévention
L'expert désigné par le tribunal estime que l'immeuble Flanders présente un "danger grave "

Suite à la requête du 28 octobre 2019 du président de la Collectivité de Saint-Martin qui a lancé une procédure de péril, au regard de la plainte, datée du 24 octobre, émanant d’une locataire de l’immeuble, maître R.C, expert près des tribunaux, a été missionné par le tribunal, pour expertiser le bâtiment situé au 60 rue Millrum à Grand-Case. L’expertise a eu le lieu le mercredi 20 novembre 2019. L’expert a rendu son rapport final le 5 décembre 2019.

Synthèse de l’expertise:

L’immeuble Flanders est un bâtiment de structure poteaux-poutres en béton armé avec remplissage en maçonnerie, édifié sur plusieurs niveaux sur un terrain en pente. Il comporte un rez-de-chaussée, trois étages et des combles (permis de construire délivré par le maire de Saint-Martin en 1991).

Monsieur Flanders expliqueque les travaux de construction ont été réalisés sur 3 à 4 ans au début des années 90. Monsieur Flanders ne se souvient pas du nom de l’architecte. Il n’a pas de BET, pas de plan de béton armé et n’a pas recouru à des entreprises pour sa construction, puisque les travaux ont été réalisés «en coups de mains» par des ouvriers de sa connaissance. Il n’y a pas non plus d’études de sol.

L’expert explique que les observations in situ l’ont poussé à rendre un avis immédiat car il apparaissait urgent de livrer les premières conclusions rapidement, afin de permettre à la collectivité de prendre les dispositions adéquates.

En effet, selon l’expert, l’immeuble Flanders présente des désordres graves aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. La stabilité du terrain d’assise n’est pas assurée, des faiblesses dans la stabilité des fondations sont constatées avec des fissures et des déchaussements de blocs constituant un enrochement. Il constate également la présence anormale de nombreux poteaux courts, de hauteur variable, générateurs d’une vulnérabilité extrême au séisme. Ces poteaux courts interdits en zone sismique sont pour certains dégradés avec éclatement du béton et aciers apparents et corrodés, ce qui aggrave leur fragilité et rend certain dans le temps une rupture par dislocation du poteau, cisaillement ou flambement des aciers.

La partie basse avec la plage de piscine et le local technique en contrebas de l’immeuble, présente des fissures anormales et s’appuie sur un terrain limité par un talus instable. Un mouvement de terrain sous forme de glissement ou de fracture peut se produire à tout moment et entraîner des dommages importants. Il y a pour l’immeuble un risque permanent de destruction, glissement, basculement en cas de sollicitation dynamique importante (séisme) ou même par rupture due à la dégradation et à la fatigue du béton.

L’expert a également constaté des fissures importantes à l’intérieur du bâtiment, des traces plus ou moins importantes d’infiltration d’eau en plafonds de logements, ainsi que des dispositions constructives non conformes aux règles de l’art (ex: une construction en L sans joint de dilatation). Des dégradations des garde-de-corps en B.A fabriqués de coursives, ainsi que des détachements de blocs, ont été constatés. Ces désordres rendent l’immeuble impropre à sa destination. Il présente un danger grave pour les occupants et les alentours.

L’expert déclare par conséquent l’existence d’un péril grave et imminent. L’immeuble doit être évacuer dans les meilleurs délais selon l’expert. Le cas échéant, l’expert propose des mesures provisoires et immédiates de nature à mettre fin à l’imminence du péril. Il s’agira de désigner une équipe de maîtrise d’œuvre composée d’un architecte et d’un bureau d’études techniques (BET Structures), ou l’intervention d’un ingénieur structure pour calculer la faisabilité technique et faire ensuite appel à un architecte. Cette maîtrise d’œuvre devra faire procéder en tout premier lieu à une étude des sols par un organisme agréé, qui déterminera les caractéristiques du terrain et se prononcera sur les fondations actuelles pour définir les dispositions à prendre pour sa stabilité.

L’expert indique dans son rapport que monsieur Flanders, suite à ses observations, a pris la mesure de la situation. Il a pris dans l’urgence l’attache d’un ingénieur structure et d’un géotechnicien pour commencer les premières visites préalables aux missions préconisées, afin de répondre à la nécessité de restructurer l’immeuble.

Conclusion:

La Collectivité prend donc un arrêté de péril imminent à la signature du président. Le propriétaire sera immédiatement notifié. Les locataires devront être informés et devront quitter l’immeuble temporairement pour laisser la maîtrise d’œuvre réaliser son expertise et permettre au propriétaire de réaliser les travaux de consolidation. Une cellule de la Collectivité (urbanisme – police – pôle Solidarité et familles) est d’ores et déjà constituée et mobilisée pour accompagner ce dispositif auprès des personnes concernées.

Pour rappel: La plainte de la locataire est à l’origine de cette procédure. Elle a entraîné la visite des services de la collectivité ainsi qu’une notification au propriétaire et la saisine du Tribunal administratif pour qu’il désigne un expert. Les frais d’expertise, de travaux et de relogement temporaire des locataires restent à la charge du propriétaire.



Page 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26